Retour

Suppressions de postes chez Bombardier : La Pocatière vraisemblablement épargnée

L'usine de La Pocatière sera vraisemblablement épargnée par les compressions annoncées vendredi matin par Bombardier, selon le président du syndicat de l'usine de matériel ferroviaire.

L'entreprise québécoise d'aéronautique et de transport ferroviaire va supprimer 7500 postes au cours des 2 prochaines années. 

Bombardier avait déjà annoncé la suppression de 7000 autres emplois en février dans le cadre d'un plan de redressement.

Les secteurs concernés par cette restructuration n'ont pas encore été précisés, mais le président du syndicat de La Pocatière, Mario Guignard, croit même que l'usine se prépare à embaucher.

« Nous, à La Pocatière, on ne sera pas affectés justement, parce que présentement, on focusse sur le contrat du Métro AZUR, et présentement, on vient tout juste de changer de cadence de production. On est passés d'une voiture aux quatre jours de production à une voiture aux deux jours. »

La situation a d'ailleurs permis de ramener des travailleurs qui avaient été mis à pied temporairement, souligne M. Guignard.

« Présentement, le nombre d'emplois qu'on a, on ne peut pas aller en bas de ça justement si on veut être capables de fournir la cadence et de sortir l'ouvrage dans les délais prescrits. »

Selon lui, le nombre d'employés à l'usine de La Pocatière passera graduellement à 550 d'ici le printemps. L'usine de La Pocatière compte actuellement près de 350 employés.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque