Retour

Sur les traces du général de Gaulle à Québec, 50 ans plus tard

Pour souligner le 50e anniversaire de la visite au Québec du général Charles de Gaulle, des citoyens suivent pas à pas le parcours qu'avait à l'époque emprunté le président français, de Québec à Montréal, le long du chemin du Roy.

L’activité, organisée par le Mouvement national des Québécois (MNQ), prévoit six haltes au cours de la journée : Donnacona, Sainte-Anne-de-la-Pérade, Trois-Rivières, Louiseville, Berthier puis Montréal.

À chaque arrêt, des passages du discours du général de Gaulle seront lus. Une façon de rendre hommage à la célèbre allocution prononcée à Montréal le 24 juillet 1967.

« On veut se souvenir qu’il y a 50 ans, le Québec a été nommé à l’international, rappelle la présidente du MNQ, Martine Desjardins. C’est la première fois qu’on nommait le mot Québec en mandarin, par exemple. »

Le maire de Québec Régis Labeaume affirme pour sa part que le politicien français a fait preuve d'ingérence en prononçant sa célèbre phrase. « Un geste important, mais si tu regardes ça objectivement, tu as envie de dire ­"De quoi il s'est mêlé". Parce que c'était de l'ingérence ».

Cette journée de commémoration se clôturera lundi soir devant l'hôtel de ville de Montréal. Une activité organisée par la Société Saint-Jean-Baptiste se déroulera sur le thème « 50e du Vive le Québec libre!: Retour vers le futur ».

Pour l’occasion, le général de Gaulle sera personnifié par le comédien Denis Trudel.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine