Retour

Sur les traces du Vieux-Québec, joyau du patrimoine mondial de l'UNESCO

La Ville de Québec et l'Ilot des Palais soulignent le 32e anniversaire de l'inscription du Vieux-Québec sur la prestigieuse liste de l'UNESCO avec un parcours pédestre gratuit. L'objectif est de révéler aux visiteurs les raisons de cette certification.

Un texte d'Anne-Josée Cameron

L'itinéraire est conçu de manière à faire découvrir au public trois endroits rarement accessibles, soit la chapelle de Mgr Briand, une terrasse privée du Château Frontenac et la Casemate 24 de Parcs Canada. Trois lieux situés dans le périmètre sanctionné par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

La chapelle de Mgr Briand

Accueillis au Séminaire de Québec par un guide de Parcs Canada, les visiteurs accèdent d'abord aux appartements et à la Chapelle de Mgr Briand, premier évêque de Québec après la Conquête.

Si le salon et la chambre à coucher du religieux sont aujourd'hui des salles de conférences, la chapelle a pour sa part été restaurée. On découvre avec bonheur le retable en pin sculpté avec talent par l'homme à tout faire du Séminaire. C'est d'ailleurs dans cette chapelle que se sont recueillis le pape Jean-Paul II et Mere Teresa lors de leur passage à Québec.

Un coup d'oeil sur les toits

Les participants visitent ensuite la terrasse privée du Château Frontenac, située au sixième étage du bâtiment. La terrasse est un petit paradis de verdure et la vue y est magnifique. C'est l'occasion d'admirer les superbes toits de la ville. Par contre, le contenu historique y est presque absent.

La Casemate 24 de Parcs Canada, située sur les Plaines, constitue le dernier arrêt. Ce lieu servait autrefois à la défense de la ville de Québec ainsi qu'au logement des soldats au XIXe siècle. Le site a récemment été restauré.

Les critères pour accéder à la liste de l'UNESCO

Le parcours effectué est très agréable mais aurait pu bénéficier de plus d'informations sur les fameux critères d'admissibilité à l'UNESCO. Le guide est passé très rapidement sur le sujet.

Interpellée, Delphine Delmas, directrice adjointe à l'Ilot des Palais, ajoute qu'il y avait deux critères importants, soit la « conservation unique en Amérique du Nord, au nord du Mexique, et le fait que la ville de Québec soit le berceau de la civilisation francophone ».

La promenade est certes plaisante, mais les passionnées d'histoire, de patrimoine et d'architecture restent sur leur faim.

Le parcours est offert gratuitement samedi et dimanche. Des départs sont prévus à 13 h et 15 h.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine