Retour

Survol des nouveaux maires élus dans la grande région de Québec

Un vent de changement a soufflé sur plusieurs municipalités dans la grande région de Québec. De nouveaux candidats sont élus au poste de maire à Stoneham, Lac-Beauport et Sainte-Brigitte-de-Laval notamment. Tour d'horizon.

Le maire sortant de Stoneham-et-Tewkesbury, Robert Miller, a fini bon dernier avec 29 % des voix. Il sera remplacé par Claude Lebel, qui remporte la mairie de justesse, avec 31 voix d'avance sur Louis-Antoine Gagné.

« Le fait que le vote ait été serré, ça nous envoie un signal d’humilité. Je ne serai pas un maire vedette. Je vais être un maire à l’écoute », a mentionné M. Lebel au lendemain de sa victoire.

M. Gagné affirme quant à lui qu'il songe à demander un second recomptage des votes.

Premier mandat pour Carl Thomassin

En poste depuis 2013, la mairesse sortante de Sainte-Brigitte-de-Laval, Wanita Daniele, a été défaite par Carl Thomassin, qui sort victorieux de la course avec près de 44 % des suffrages.

M. Thomassin affirme que cette victoire est en partie dûe au mécontentement des citoyens envers l'ancienne administration. Il souligne que la saga judiciaire entourant le congédiement de l'ancien directeur général et greffier de la Ville ont coûté 1,7 millions $ à la municipalité.

Le nouveau maire mise sur le prochain budget pour assainir les finances de Ste-Brigitte-de-Laval.

« Les taxes sont élevées et la Ville est beaucoup endettée. Il faut se retrousser les manches dès ce matin », a-t-il lancé.

Shannon

À Shannon, le nouveau maire Mike Noonan et chef de Démocratie Shannon veut insuffler un virage jeunesse à sa municipalité. Le maire sortant, Klive Kiley, était en poste depuis 20 ans et siégeait au conseil municipal depuis 1975.

Mike Noonan a 38 ans. L'enseignant d'anglais du Séminaire Saint-François était auparavant conseiller municipal indépendant. C'est la première fois qu'un parti politique était formé à Shannon. Mike Noonan l'a emporté avec 46 % des voix. Tous les candidats de sa formation politique ont aussi été élus.

« J'aimerais ça travailler l'aspect familial à Shannon parce que c'est quand même une jeune ville avec moyenne d'âge de 30,8 ans. Je voudrais ramener des événements familiaux avec un coup de pouce des gens d'affaires pour permettre aux jeunes familles d'avoir une bonne qualité de vie », lance M. Shannon.

Château-Richer

À Château-Richer, le maire sortant et son équipe ont tous subi la défaite. Le nouveau maire, Jean Robitaille, en est à sa première expérience en politique.

L'homme d'affaires a beaucoup fait sa campagne autour du manque de transparence et de démocratie de son adversaire. Jean Robitaille l'a emporté avec un peu plus de 53 % des voix.

Les autres candidats de son parti, Équipe Démocratie Château-Richer, ont tous été élus également.

« Hier, c'est la démocratie qui a parlé à Château-Richer. Les citoyens se sont levés et ont décidé que c'était assez. La confiance que les citoyens nous ont donnée, ça nous donne beaucoup de confiance », résume le maire élu.

Lac-Beauport

À Lac-Beauport, la mairesse sortante Louise Brunet a elle aussi mordu la poussière et termine en quatrième place. C'est l'ancien maire Michel Beaulieu qui reprend son poste avec 42 % des voix.

Le nouveau maire Michel Beaulieu doit vendre son journal mensuel au cours des prochaines semaines. Il souhaite renégocier un règlement de contrôle intérimaire de la Communauté métropolitaine de Québec qui empêche la construction sur plusieurs terrains de Lac-Beauport qui présentent une pente trop prononcée.

Michel Beaulieu veut aussi s'attaquer aux problèmes de circulation.

« Dans notre porte-à-porte, on a beaucoup entendu parler de sécurité routière, de la vitesse sur nos routes et de la fluidité du transport. Rapidement, j'aurai à regarder des pistes de solutions dans ces dossiers-là, entre autres avec le transport collectif », affirme M. Beaulieu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine