Retour

Taxes municipales : Labeaume promet un répit aux commerçants

Régis Labeaume s'engage à ne pas augmenter les taxes des commerçants au-delà de l'inflation s'il est reporté au pouvoir le 5 novembre.

Un texte de Louis Gagné

« L’idée, c’est que nos finances vont bien. À partir du moment où le code financier fonctionne, tel qu’on l’avait prévu, et que finalement nos plans s’exécutent comme on l’avait prévu, on peut se permettre ça aujourd’hui », a déclaré le maire sortant de Québec, mardi.

Il promet d’arrimer la hausse des taxes non résidentielles à l’indice des prix à la consommation à partir de 2019.

Depuis son arrivée à la mairie, Régis Labeaume a souvent eu maille à partir avec les commerçants, qui estiment subir des hausses de taxes trop élevées.

Jusqu’ici, le chef d’Équipe Labeaume avait toujours soutenu que la hausse des taxes commerciales devait être calculée en fonction de la croissance du produit intérieur brut.

Le candidat à la mairie promet également de permettre aux citoyens de payer leurs taxes municipales en quatre versements. Il s’oppose à la proposition de Démocratie Québec d’étaler le paiement sur 12 mois.

« Douze paiements, c’est extrêmement lourd. On a dizaines de milliers de comptes de taxes. C’est extrêmement lourd, et c’est pas si payant que ça pour le payeur de taxes », fait valoir Régis Labeaume.

Avec les informations de Louise Boisvert

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine