Retour

Taxis : un tarif fixe pour le Centre Vidéotron?

Le porte-parole du Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec (RITQ), Abdallah Homsy, croit que l'imposition d'un tarif fixe de l'ordre de 25 $ pour amener la clientèle du Centre Vidéotron vers le secteur de la Haute-Ville permettait de régler le problème de transports à la sortie des spectacles.

Après analyse et discussion avec les chauffeurs à la suite des ratés de la fin de semaine, Abdallah Homsy conclut que la motivation des chauffeurs de taxi pour desservir le secteur n'est pas toujours au rendez-vous, car ils n'y trouvent pas forcément leur compte.

« Si la moyenne des voyages est entre 5 et 10 $, pour quelqu'un qui sort pour donner un service, ça fait même pas 15 $ ou 20 $ à 10 h, 11 h le soir, alors que dans toute autre entreprise, le monde est mieux rémunéré pour faire ce genre de voyage », illustre M. Homsy.

Afin que les chauffeurs soient motivés à se rendre sur les lieux, M. Homsy propose qu'un tarif fixe soit imposé pour faire le lien entre l'amphithéâtre et le secteur des hôtels après les spectacles.

« Ça va encourager les gens à sortir s'ils savent qu'ils peuvent faire un voyage ou deux pour, disons, 25 $ pour monter en Hautre-Ville, ce qui est juste. »

Contre Uber

Abdallah Homsy estime par ailleurs qu'Uber, dont, dit-il, les prix des services sont multipliés par 10 par rapport aux taxis, n'est pas la solution. Le porte-parole du Regroupement des intermédiaires du taxi de Québec rejette par ailleurs vivement l'idée d'un projet pilote avec Uber, tel qu'évoqué par le maire Labeaume.

« En tant que chauffeur de taxi, j'en ai sur le coeur, ça va être difficile de cohabiter avec quelqu'un qui nous a volés pendant un an et demi, deux ans et est resté arrogant jusqu'à date. [...] Est-ce qu'ils ont payé? Remboursé leur TPS, TVQ? »

Le maire irrité

Le maire de Québec n'apprécie pas du tout la proposition de tarif fixe des chauffeurs pour desservir le Centre Vidéotron. Il déplore que les chauffeurs remettent ainsi en question l'entente conclue il y a 3 mois

« Ils l'ont échappé samedi passé et là, on me dit que pour respecter leur engagement, il faudrait payer plus cher? Je ne peux pas être excité par ça, être bien, bien heureux de ça, »

Le maire Labeaume n'a pas caché qu'il n'a pas encore digéré les ratés de samedi dernier suite au spectacle de Céline Dion, alors qu'il manquait de taxis pour ramener les touristes vers leurs hôtels.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine