Retour

The Weeknd et Neil Young, les deux premiers « gros coups » du FEQ

Les deux sont Canadiens et se produiront pour la première fois à Québec. Le Torontois The Weeknd et le rockeur Neil Young se succèderont ce soir et demain sur la scène principale du Festival d'été de Québec (FEQ). Deux énormes prises pour le festival, insiste le directeur de la programmation, Louis Bellavance.

Un texte de Charles D'Amboise

« The Weeknd c’est actuellement dans le top 5 des artistes au monde à tous les niveaux », affirme-t-il.

Pour le chanteur derrière les succès I Feel It Coming et Can’t Feel My Face, cet honneur d'être la tête d'affiche de la soirée d’ouverture sur les Plaines est en quelque sorte le « spectacle de la deuxième chance ».

L’an dernier, son passage au Centre Vidéotron avait été annulé à 12 heures d’avis, suscitant une certaine polémique chez de nombreux fans qui attribuaient l’annulation à une faible vente de billets.

« On n’oublie pas un concert annulé. C’est le seul qu’il a annulé dans sa tournée », indique Louis Bellavance.

« L’équipe de The Weenknd s’est dit : "On a fait un flat à Québec. Il faut corriger ça. C’est un marché important. On ne s’explique pas trop ce qui s’est passé là. Chose certaine, on veut que ça se passe bien. On veut ouvrir le festival et on veut revenir par la grande porte" », illustre M. Bellavance.

Le chef d’orchestre de la programmation reconnaît toutefois que la foule de Québec est généralement moins friande d’artistes R&B. « Le gars a des hits et c’est un vrai de vrai », appuie-t-il.

La « plus grosse prise »

En poste à la programmation depuis 2012, Louis Bellavance ne cache pas l’admiration qu’il porte à l’endroit de Neil Young. « Il a écrit Heart of Gold en 1972, l’année de ma naissance. Je l’aime depuis à peu près ce temps-là », admet-il.

Depuis plusieurs années, l’équipe du FEQ avait dans la mire le songwriter rebelle de 72 ans. Pour le convaincre cette année, l’équipe a mis toute la gomme.

« Il a dû savoir qui on était, qu’est-ce qu’on avait fait. Le fait qu’on soit une organisation à but non lucratif, ça a joué. Le fait qu’on ait présenté The Woo, les Stones, Rogers Waters, ça a été absolument essentiel dans la conclusion de ce deal-là. Au final, il voulait connaître les Plaines. Il a fallu que je lui envoie toute l’histoire des plaines d’Abraham. »

Pour Louis Bellavance, le rockeur derrière Harvest Moon est un des plus « gros morceaux » de ce 51e festival.

« C’est un gars qui est là et qui est dominant depuis la fin des années 60. Il a sorti un album cette année et il a sorti un documentaire sur Netflix. On ne sort pas quelqu’un des boules à mites, mais loin de là. »

À surveiller au FEQ, selon Louis Bellavance

La plus grosse foule

« Shawn Mendes, considérant que les enfants sont accompagnés de leurs parents. On ne les compte pas, comme ils ont moins de 12 ans. Sinon, on s’attend sans surprise à une très grosse foule pour les Foo Fighters. Les deux sont prévus dimanche et lundi, c’est là que ça va se jouer. »

Une prestation visuellement impressionnante

« The Chainsmokers. Ils ont la plus grosse production du festival. La gang d’EDM a compris quelque chose : tant qu’à donner un show, on va mettre le paquet et ça va être payant […] Il y a des DJ qui bidouillent en plus des musiciens sur scène. L'Électro FEQ, c’est toujours spectaculaire et ça va l’être encore plus cette année parce qu’on a mis des moyens considérables. »

Une fierté de l’équipe du FEQ

« Cyndi Lauper et Lorde [le même soir, sur la scène principale]. C’est sorti de mon imagination et je me suis dit : "c’est fou ça ou c’est génial." On dirait Cyndi Lauper, la mère spirituelle de Lorde […] Je rêve qu’une rencontre sur scène entre les deux se fasse cette année. »

Une suggestion pour le festivalier moyen

« Si vous êtes amateur de rock, allez voir Greta Van Fleet en ouverture de Foo Fighters. C’est le nouvel espoir du rock et Dieu sait qu’ils ne sont pas nombreux. C’est peut-être déjà trop gros pour parler de découverte, mais c’est leur année. Vous voulez vous faire un nouveau band préféré, garrochez-vous sur Greta Van Fleet. »

Une suggestion plus nichée

« Langston Francis, qui jouera en première partie de Bonobo et Geoffroy le 6 juillet au parc de la Francophonie. Il a environ 15 ans, c’est le gros buzz à Toronto. Il est beau, il est bon, il magnétise la foule. Les attentes sont immenses. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine