Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Muclair, se range derrière les grands projets chers aux yeux du maire de Québec.

Il a rencontré Régis Labeaume vendredi après-midi, après que Gilles Duceppe ait fait de même en matinée. Le chef néo-démocrate a cependant été avare de commentaires au terme de sa rencontre avec le maire.

« On a passé en revue un ensemble de questions importantes », a dit Thomas Mulcair en après-midi, de passage à l'émission Radio-Canada cet après-midi, sur ICI Radio-Canada Première.

Le chef néo-démocrate a affirmé que les deux hommes ont abordé plusieurs dossiers, dont celui de l'aménagement d'un centre de prédédouanement à l'aéroport de Québec.

« Les conservateurs sont au pouvoir depuis 10 ans, ils ne l'ont jamais fait. Nous, on va le faire et c'est une garantie absolue d'un futur gouvernement NPD », a affirmé Thomas Mulcair.

Concernant le dossier de l'agrandissement du port de Québec, le chef néo-démocrate a fait savoir qu'un gouvernement du NPD travaillerait en étroite collaboration avec le gouvernement du Québec.

« On va travailler ensemble. Les ports relèvent du fédéral, il ne faut pas que ce soit une chasse gardée [...] Moi, je veux assumer mes responsabilités et mes juridictions de compétences [...], mais je vais aussi le faire en travaillant avec le gouvernement du Québec et la Ville de Québec. »

Rencontre avec les militants

En soirée, Thomas Mulcair est allé à la rencontre de ses militants lors d'un rassemblement partisan, toujours dans la capitale québécoise.

Devant une foule survoltée, le chef néo-démocrate ne s'est pas gêné pour attaquer le bilan du ministre sortant Steven Blaney et des conservateurs. Il a aussi décoché quelques flèches à l'endroit de Justin Trudeau, le chef du Parti libéral du Canada.

Plus tôt dans la journée, Thomas Mulcair s'est engagé à investir, s'il est élu premier ministre, 105 millions de dollars sur trois ans pour soutenir l'industrie forestière du Canada.

Arrivée de Thomas Mulcair au rassemblement

Plus d'articles

Commentaires