Les skieurs et leurs équipes réunies pour le Tour de ski Canada ont commencé à tester le parcours au coeur de la ville de Québec. Ce matin, l'heure était aux expérimentations pour tenter de trouver la meilleure recette de fartage possible.

L'étape des qualifications s'est amorcée à 13 h pour près de 160 athlètes. Les skieurs s'élançaient  tour à tour, toutes les 15 secondes, sur le circuit de 1,7 km. En tout, la course par élimination est divisée en quatre segments, des qualifications à la finale.

Au total, six coureurs disputent la finale. Ils devront user de stratégie pour économiser leurs forces jusqu'au bout, dit Pierre Harvey, porte-parole de l'événement.

« Celui qui gagne souvent la qualification, le plus rapide en qualification, très rarement va gagner la finale parce que s'il dépense trop d'énergie dans sa première section souvent à la fin, il manque le petit punch qui fait qu'à 50 mètres de ligne d'arrivée, lorsque y a 3 coureurs côte à côte, celui qu'il lui reste une goutte d'énergie supplémentaire, c'est lui qui va avancer le pied et gagner ».

Samedi, les courses de poursuite débuteront dès 15 h.

Le défi de la neige naturelle

Pour la première fois de l'année, les coureurs de Tour de ski devront composer avec une neige 100 % naturelle. Dans les autres étapes du circuit, la neige était produite artificiellement.

Pour les farteurs qui préparent les skis des fondeurs, c'est un défi de taille. « On fait des tests et on y va avec les connaissances qu'on a. On va tester douze produits pour trouver le meilleur et, après, on va l'appliquer sur les skis des athlètes », explique Simon Boisvert, l'un des techniciens de l'équipe canadienne.

Selon lui, la tendance mondiale des courses est de faire des sprints en milieu urbain. C'est pourquoi il faut souvent produire de la neige artificielle pour les sites de compétition.

Mais ce n'est pas seulement les farteurs qui doivent composer avec la neige. Patrice Drouin, le président de Gestev, explique que les fortes précipitations de la semaine ont donné du fil à retordre aux organisateurs, mais il tente de voir le bon côté des choses. « La tempête nous a retardés, mais elle blanchit le décor! » dit-il.

Avis aux automobilistes

La circulation automobile sera perturbée durant les deux jours de compétition. L'avenue Honoré-Mercier sera fermée entre Grande Allée et René-Lévesque.

La Grande Allée sera elle aussi fermée entre les rues d'Auteuil et d'Artigny.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine