Retour

Transport à l'aéroport : une « priorité » pour le propriétaire de Téo Taxi

« C'est très important d'offrir un cocktail transport. Il va falloir mettre de l'emphase par rapport à ça, c'est très clair », a-t-il indiqué, mardi, en entrevue à Radio-Canada.

Le propriétaire du service de voitures électriques Téo Taxi estime que l'absence d'une navette ou d'une offre de transport en commun destinée aux voyageurs est une lacune majeure dans une ville comme Québec.

Parmi les options envisagées, il suggère la mise en place d'un service de taxi-bus, moins cher qu'un transport individuel.

« Le transport en taxi-bus, c'est de partager une voiture entre plusieurs personnes qui veulent se rendre à peu près dans la même direction. C'est une tendance lourde en transport et c'est quelque chose qui pourrait définitivement nous intéresser », dit-il.

Il y a 10 jours, le maire de Québec avait renvoyé la balle à la direction de l'aéroport dans ce dossier insistant sur l'importance de faire preuve de créativité pour desservir la clientèle. Régis Labeaume avait justement évoqué la possibilité d'instaurer un service de taxi collectif.

L'arrivée de Téo Taxi reportée en juin

Téo Taxi qui devait par ailleurs faire son apparition à Québec d'ici la fin de l'année reporte son implantation en juin. Les négociations pour convaincre des chauffeurs de taxi à joindre le service de voitures électriques sont plus longues que prévu.

« On ne désespère pas. Je pense que nous allons être capables de nous entendre dans les prochains mois et être présents très bientôt », indique Alexandre Taillefer.

Le recrutement des chauffeurs dans la capitale ne pose pas problème, précise Alexandre Taillefer. Plusieurs d'entre eux se sont manifestés pour proposer leur service.

« On a vraiment un grand intérêt. Non seulement de la part des chauffeurs, mais aussi de la population de Québec qui nous écrit quotidiennement pour nous demander quand on arrive », raconte M. Taillefer qui est de passage à Québec pour la Semaine de l'économie sociale.

Implanté à Montréal depuis un an, Téo Taxi loue des permis de taxi à des chauffeurs qu'il embauche pour conduire ses voitures. Ils reçoivent en moyenne 15 $ de l'heure et travaillent environ 40 heures par semaine.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?