Retour

Transport en commun : « Charest s'est toujours imposé » - Régis Labeaume

Les consultations publiques sur la mobilité durable commencent mardi et la Ville entend faire un vif plaidoyer pour le tracé du boulevard Laurier en passant par le boulevard Charest.

L'administration Labeaume n'a pas changé d'idée, l'objectif est de réaliser un tracé qui entraîne le moins d'inconvénients pour les automobilistes, c'est-à -dire de ne pas retrancher de voies de circulation.

Pour cette raison « le boulevard Charest s'est toujours imposé », explique le maire de Québec.

Dans une série de quatre capsules disponible sur le site web de la Ville de Québec, le bureau d'études anciennement consacré au SRB démontre que le tracé Laurier–Charest permettrait des déplacements plus rapides, avec des véhicules de plus grande capacité et des départs aux trois minutes.

Toujours selon le bureau d'études sur le projet de transport structurant, les inconvénients d'un tracé en haute-ville dépassent également les simples enjeux de circulation.

Par exemple, un tracé sur le boulevard René-Lévesque aurait entraîné l'expropriation de 34 propriétaires pour démolition, l'abolition de 300 espaces de stationnement et la coupe de 200 arbres matures, selon l'information diffusée dans les capsules.

La voie actuelle n'est pas assez large et ce tracé aurait des « impacts majeurs dans un quartier mature » fait valoir Jacques Bédard, directeur du bureau d'études. Les défis logistiques seraient sensiblement les mêmes pour un passage sur la Grande Allée ou le chemin Ste-Foy.

Quatre séances de consultation

Malgré une préférence affichée pour le tracé sur le boulevard Charest, Régis Labeaume invite la population à contester cette option lors des consultations publiques. Le maire promet que les solutions ne sont pas écrites à l'avance.

« S'ils veulent le remettre en question, il n'y a aucun problème, on peut tout effacer aussi, il n'y a aucun problème. Je dis juste que tout ça a été pensé longuement », résume Régis Labeaume.

Les personnes qui ne pourront pas assister aux consultations en personne sont invités à transmettre leurs commentaires en remplissant un questionnaire mis en ligne sur le site web de la Ville de Québec.

Avec les informations de Louise Boisvert

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine