Retour

Transport en commun : vers un laissez-passer universel pour le Cégep Garneau?

Les stationnements du Cégep Garneau sont pleins à craquer et la clientèle de l'établissement ne cesse d'augmenter. Pour lutter contre cet engorgement, le Cégep consultera ses étudiants et employés. Déjà, des pistes de solution sont évoquées, dont un laissez-passer universel pour les autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC).

Le Cégep lancera un sondage le 19 septembre, afin d'avoir un portrait clair de la façon dont se déplacent ses 6000 étudiants à temps plein, ses 2000 étudiants à la formation continue et ses 1000 employés. La démarche aboutira à la présentation d'un plan de gestion des déplacements au début de l'année 2017.

S'il est encore trop tôt pour dire quelles avenues seront privilégiées pour faciliter l'accès au campus, un laissez-passer universel du RTC pour les étudiants et employés est évoqué.

La directrice des communications du Cégep Garneau, Sylvie Fortin, explique que cette idée est encore embryonnaire. Même si elle se révèle populaire lors du sondage, elle devrait être entérinée par la communauté du Cégep avant de se concrétiser.

Sylvie Fortin rappelle que l'instauration d'un laissez-passer universel entraînerait des coûts pour les étudiants et les employés. En ce sens, la décision ne devrait pas revenir uniquement à l'administration.

Le RTC devrait aussi être dans le coup, puisqu'un nouveau titre de transport devrait être développé. Le président du RTC, Rémy Normand, affirme être ouvert à une éventuelle proposition, mais le Cégep Garneau doit d'abord faire ses propres débats.

En 2010, le RTC avait refusé de financer un laissez-passer universel pour les étudiants de l'Université Laval, puisque le manque à gagner était trop élevé entre les frais que les étudiants étaient prêts à assumer et le coût réel de la mesure.

Encourager le vélo et le covoiturage

Avec sa démarche, le Cégep veut ultimement réduire son empreinte écologique et encourager le transport actif, comme la marche et le vélo. « Plus on a de possibilités, plus on a de personnes qui vont y trouver leur compte », dit Sylvie Fortin.

Le Cégep compte donc soumettre une variété de propositions à ses étudiants et employés. Une application pour favoriser le covoiturage dans le secteur du Cégep fait partie des idées sur la table.

Le prêt de vélos, la mise en place de stationnements sécurisés et déneigés en hiver pour les bicyclettes, ainsi que des douches réservées aux cyclistes font également partie des solutions évoquées par le Cégep.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine