Retour

Traverse de Saint-Joseph-de-la-Rive : des signaleurs routiers pour contrôler la congestion

Une caméra de surveillance permet désormais au ministère des Transports d'observer la circulation à la traverse de Saint-Joseph-de-la-Rive, dans la région de Charlevoix. En période d'achalandage, le Ministère déploie dorénavant des signaleurs routiers qui dirigent les automobilistes vers une voie d'attente.

Cette mesure temporaire vise à réduire la longueur de la file d’automobilistes qui se rendent à L'Isle-aux-Coudres. Cette file s’étirait parfois jusqu’au village des Éboulements, situé à quelques kilomètres.

Grâce à ce projet-pilote, « la capacité d’attente des véhicules passe de 89 à 176 », explique le porte-parole du ministère des Transports, Alexandre Bougie.

« En dernier recours, lorsqu’il y un très fort achalandage, les véhicules pourront attendre sur une autre voie d’attente sur le chemin des Marguerites. »

Le projet-pilote, mis sur pied par la municipalité des Éboulements et le ministère des Transports, a débuté au début du mois de juillet. « Il se terminera à l’automne, ajoute M. Bougie. Par la suite, en partenariat avec la municipalité, le Ministère analysera les impacts du projet et les suites à donner à celui-ci. »

Des résidents « en furie »

Selon le conseiller municipal Pierre Tremblay, cette nouvelle mesure de contrôle de la circulation irrite plusieurs résidents du secteur du quai de Saint-Joseph-de-la-Rive. « Cette nouvelle voie devrait être disponible pour les résidents du secteur », explique M. Tremblay, qui est aussi candidat à la maire des Éboulements.

Du côté de L’Isle-aux-Coudres, ils laissent la circulation locale voyager [à travers le trafic], ajoute M. Tremblay.

Pendant l'été, deux traversiers assurent le lien de Saint-Joseph-de-la-Rive jusqu'à L'Isle-aux-Coudres. Le service qui s'effectue toutes les 30 minutes est assuré par la Société des traversiers du Québec.

Plus d'articles

Commentaires