Retour

Traversiers de Tadoussac : Québec accorde un prêt au chantier Davie

Le gouvernement du Québec a autorisé un prêt de 14 millions de dollars au chantier maritime Davie pour la construction de deux traversiers dédiés à la traverse Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine, dont la livraison se fait toujours attendre.

La ministre de l’Économie, Dominique Anglade, affirme que des règles ont été mises en place pour que la somme soit acheminée exclusivement à la construction des deux navires commandés par la Société des traversiers du Québec. « C’est strictement pour nos bateaux », explique-t-elle.

Un conflit oppose depuis plusieurs mois la direction de la Davie à la Société des traversiers du Québec (STQ) concernant la construction de ces navires. Le chantier maritime réclame des sommes additionnelles pour pouvoir livrer les deux nouveaux traversiers, arguant qu'il y a eu des imprévus. La STQ a toujours refusé de payer plus que les 125 millions de dollars prévus.

Pour le ministre des Transports, Laurent Lessard, le prêt ne règle en rien l’urgence de la situation. Il rappelle que le premier traversier devrait être déjà livré. « On a confié le contrat, on a décaissé des sommes, les délais sont passés, on n’a pas obtenu les bateaux. »

Québec a mandaté la firme Fisher International pour surveiller l’avancement des travaux de ses deux traversiers qui relieront Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine. La firme doit remettre un rapport sous peu au gouvernement.

« Là, on veut savoir dans quel état ils [les traversiers] se trouvent, quand ils vont être livrés et on verra s'il y a un dépassement de coûts [...] Ce n’est pas normal que quand tu achètes quelque chose que quelqu’un ne te le livre pas! », dit le ministre Lessard.

Selon le contrat initial, les deux traversiers devaient être livrés au gouvernement en juillet 2015, avant qu'un différend n'éclate avec Chantier Davie en raison d’une mésentente sur les plans et devis.

Plus d'articles

Commentaires