Retour

Trois fois plus de permis de bâtir octroyés à Stoneham-et-Tewkesbury

La municipalité de Stoneham-Tewkesbury devrait octroyer trois fois plus de permis de construction résidentiels cette année par rapport à l'an dernier, en raison du nouveau règlement sur la protection de l'eau potable de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) qui doit entrer en vigueur le 20 octobre.

C'est ce qu'avance le maire Robert Miller, qui estime qu'environ 300 permis seront approuvés avant la fin de l'année. « De plus en plus, à l'approche [du nouveau règlement], les gens découvrent qu'ils ont un terrain qui pourrait ne pas être constructible », avance Robert Miller pour expliquer cet engouement.

Jusqu'au 20 octobre 2016, c'est le règlement adopté en 2010 qui est applicable. Après, les nouvelles constructions seront soumises au règlement de contrôle intérimaire (RCI) adopté par la CMQ en décembre 2015, puis assouplies en juillet dernier. 

Afin de protéger l'eau potable du bassin versant de la rivière Saint-Charles, il sera désormais interdit de construire une habitation sur un terrain qui présente une pente de plus de 15 %, et les fosses septiques seront interdites sur une partie du territoire.

Les conseillers de Lac-Beauport le maire de Stoneham, Robert Miller, ont entamé des démarches pour contester le RCI devant les tribunaux.

Encore lundi, Robert Miller a demandé à la CMQ de respecter les droits des propriétaires qui ont fait l'acquisition de leur terrain avant l'adoption du RCI.

« Si on maintient cette rigidité, cette rigueur-là, il y en a qui vont avoir des surprises tantôt par rapport à la valeur de leur terrain », déplore le maire.

Plus d'articles