Retour

Trois jours d'activités pour le nouveau Pavillon Lassonde

Le Musée national des beaux-arts du Québec promet trois jours d'activités festives à compter du 24 juin pour l'inauguration de son quatrième bâtiment muséal, le Pavillon Pierre Lassonde qui mettra en valeur l'art et les artistes du Québec.

La fête se tiendra dans le Musée, mais aussi à l'extérieur où une grande fête populaire, sorte de marché en plein air ponctué d'expositions, de performances théâtrales ou musicales sera mis en place le 24 juin, sur la Grande Allée et sur l'avenue Cartier.

Le Musée, qui a donné un aperçu mercredi matin de quelques-uns de ses espaces encore en préparation, dit vouloir créer un événement rassembleur pour cette inauguration dont la date s'avère symbolique pour un édifice qui présentera les plus belles oeuvres québécoises.

Le porte-parole des célébrations, l'artiste Pierre Lapointe, passionné d'arts visuels et d'architecture, se réjouit de ce nouvel ajout dans le paysage muséal québécois.

« Un musée, c'est un espace vivant, un espace qui appartient à tout le monde, tous les Québécois et qui va permettre aux gens qui arrivent de l'extérieur, qui passent par Québec de connaître notre culture, notre identité. »

Le mécène Pierre Lassonde parle d'un écrin d'une beauté exceptionnelle. Il espère que la population s'appropriera les lieux, dont l'accessibilité sera plus grande.

« D'abord, on aura une porte sur Grande Allée, [...] la grande façade est en verre, quand vous êtes dehors vous voyez à l'intérieur alors ça vous porte à rentrer et une fois que vous êtes dedans, l'accueil est tellement chaleureux, vous êtes entouré de merveilles. Je pense que tout ça, ça va interpeller non seulement la population de Québec, mais aussi le tourisme culturel ».

Du 24 au 26 juin, le public sera invité à découvrir l'oeuvre architecturale de verre et d'acier signée par le consortium OMA/Provencher-Roy et Associés, qui abritera cinq nouvelles expositions.

Une sélection de 100 oeuvres de la collection d'art inuit Brousseau, 80 oeuvres phares de l'art contemporain du Québec, des arts décoratifs, verrerie et céramique, et des installations à grande échelle verront leur place dans l'une ou l'autre des immenses salles d'exposition.

La fresque de 30 tableaux Hommage à Rosa Luxembourg de Jean-Paul Riopelle aura sa place dédiée dans le Passage Riopelle qui fait le lien entre les trois bâtiments existants et le nouveau Pavillon Lassonde.

EXMURO arts publics se mêle aussi aux festivités à la fin juillet avec un projet artistique, sur un terrain à proximité du Musée, inspiré des fêtes foraines des 19e et 20e siècles et mettant l'humain au cœur du travail d'une dizaine d'artistes participants.

Tout au long de l'année inaugurale, par ailleurs, différentes prestations, conférences et projections cinématographiques se tiendront dans le nouvel auditorium de 250 places baigné de lumière, en contraste avec ses murs sombres.

La construction du nouveau pavillon Pierre Lassonde, au coût de près de 104 millions de dollars, dont 33,7 du fédéral, 45,1 du provincial, et près de 25 du secteur privé, permet de doubler les espaces d'exposition du MNBAQ. Le pavillon deviendra la nouvelle porte d'entrée du musée des plaines d'Abraham, dont le premier bâtiment date de 1933.

À noter, le Musée fermera ses portes du 23 mai au 23 juin pour compléter les aménagements en vue de l'inauguration.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »