La région de Portneuf, aux prises avec une pénurie de médecins, va accueillir trois omnipraticiens supplémentaires au cours de la prochaine année.

Comme le réclamaient les élus de la région, le ministre de la Santé Gaétan Barrette a annoncé la division du territoire en deux zones distinctes afin de permettre le recrutement de médecins dans le secteur nord-ouest, qui est touché par une pénurie d'effectifs en santé.

Ce secteur comprend les municipalités de Saint-Marc-des-Carrières, Portneuf, Saint-Raymond et Deschambault-Grondines, entre autres.

« On a choisi de diviser le territoire de Portneuf en deux sous-régions qui vont être utilisées pour la désignation des autorisations », explique le ministre, précisant qu'actuellement les deux tiers des médecins de la région sont concentrés dans le secteur sud-est.

Gaétan Barrette explique que depuis deux ans, le gouvernement « serre progressivement la vis » pour diriger les médecins là où sont les besoins. « On essaie d’égaliser les chances de tout le monde qui sont dans le besoin et empêcher les régions qui n’ont pas de besoins de recevoir des médecins », dit-il.

Les nouveaux médecins arriveront au plus tard en juillet prochain, a promis le ministre.

De passage à Saint-Marc-des-Carrières, Gaétan Barrette s’est aussi engagé à offrir des traitements d’hémodialyse et de chimiothérapie dans la région, comme l’a proposé le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale, en octobre dernier.

Dans le cas des services d’hémodialyse, il confirme que « des travaux d’évaluation sont en cours ». « On a l’intention d’aller de l’avant avec ça, c’est très clair », dit-il.

Le ministre affirme que dans la majorité des cas de chimiothérapie, il sera possible de coordonner un service local par une équipe traitante du CIUSSS.

Pour offrir ces traitements, des aménagements sont nécessaires dans les installations actuelles, ce qui implique certains délais. Le PDG du CIUSSS, Michel Delamarre parle d’un « horizon de 18 mois ».

Des mesures satisfaisantes

Les mesures annoncées satisfont le Comité des citoyens pour la sauvegarde des soins de santé dans Portneuf, qui a dénoncé un manque de service de santé et la pénurie de médecins dans la région.

Je pense que c’est une très bonne nouvelle pour nous. Au cours des prochaines années, on va combler nos besoins.

Daniel Dion, porte-parole du Comité des citoyens et maire de Saint-Raymond

Selon le Comité des citoyens, les services d'urgences font cruellement manqués durant certaines fins de semaine ou lors de fériés. Durant la fin de semaine du 1er octobre, un seul médecin pouvait répondre aux urgences sur l'ensemble du territoire de Portneuf, une population de 52 000 habitants.

Depuis août 2015, neuf médecins ont démissionné des urgences de Saint-Raymond et de Saint-Marc-des-Carrières, limitant ainsi les services offerts à la population.

Plus d'articles

Vidéo du jour


10 choses à savoir sur le « Cyber Monday »