Retour

Trop tôt pour évaluer le programme Accès Famille

La Ville de Québec estime que le programme Accès Famille, qui vise à permettre aux jeunes familles d'acquérir une première propriété, prouvera sa valeur au fil des mois.

La responsable du programme et membre du comité exécutif de la Ville de Québec, Chantal Gilbert, confirme qu'une seule vente a été notariée depuis le lancement de l'initiative.

Chantal Gilbert admet aussi que plusieurs familles ont pu voir leur dossier refusé par une institution bancaire, malgré l'aide municipale.

Elle soutient toutefois qu'il est trop tôt pour évaluer le programme lancé en avril et a bon espoir que le programme fera une différence pour bon nombre de premiers acheteurs à Québec au cours des prochains mois.

« Ce programme-là n'est pas là pour combler tous les besoins en habitation de toute la population. Si on est capable de rencontrer 50 % des objectifs, des familles qui viennent s'inscrire, je vais dire chapeau, mais ça, c'est dans un an qu'on pourra vraiment l'évaluer. »

L'opposition pas convaincue

Pour l'opposition à l'Hôtel de Ville de Québec, le programme n'est pas la solution aux difficultés des familles à accéder à la propriété.

« On fait croire aux citoyens qu'on est en train de faire quelque chose pour les familles », soulève la conseillère municipale Ann Guérette.

Elle se demande combien de citoyens en ont fait la demande, mais ont été refusés.

De son côté, François Desrosiers, spécialiste en immobilier de l'Université Laval, se demande si Accès Famille est adapté aux moyens financiers de la clientèle visée, car seules les propriétés neuves sont admissibles.

« Évidemment, les objectifs de la Ville, c'est de stimuler aussi la construction neuve dans les secteurs qu'elle a choisis, mais dans le moment c'est un peu difficile »,dit-il.

Selon lui, dans un marché au ralenti, l'achat d'une propriété existante représente peut-être une meilleure affaire pour les petits budgets.

La Ville de Québec a prévu dépenser quelque 2 millions de dollars cette année en mise de fonds pour les nouveaux propriétaires et compte aider entre 400 et 600 familles à acheter leur première maison, d'ici 3 ans.

Par le biais de ce programme, la Ville avance la mise de fonds sans intérêt jusqu'à un maximum de 12 500 $ pour l'acquisition de constructions neuves, jumelés, copropriétés, maisons en rangée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine