Retour

Tuerie à Orlando : un drame « vraiment dégoûtant », dit Labeaume

La Ville de Québec a mis en berne ce matin le drapeau arc-en-ciel de la communauté LGBT au lendemain de la tuerie qui a fait 50 morts et 53 blessés dans une discothèque fréquentée par la communauté gaie à Orlando, en Floride.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, parle d'un acte « épouvantable » et « vraiment dégoûtant ». Il a lancé une attaque à l'endroit du principal groupe de pression en faveur des armes à feu aux États-Unis, la National Rifle Association, et du Parti républicain, dont le candidat à la présidence n'a pas mis en cause les lois sur le port d'armes après la tragédie.

« C'est tellement dirigé contre une communauté très particulière. Je présume que les fous furieux de la National Rifle Association et quelques républicains vont trouver une autre justification », a laissé tomber le maire lundi matin.

Régis Labeaume a également réaffirmé son appui à la communauté LGBT, celle de Québec particulièrement. « Ils connaissent nos sentiments à leur égard. On est toujours très très solidaire du groupe LGBT. »

Dimanche, le maire Labeaume s'était exprimé sur Facebook, disant joindre sa voix « à tous ceux et celles qui sont indignés par la tuerie ». « Le terrorisme et l'homophobie de cet acte se doivent d'être dénoncés et condamnés », a-t-il mentionné.

Lévis aussi est solidaire

Le drapeau arc-en-ciel flotte également à l'hôtel de ville Lévis en guise de solidarité avec la communauté gaie, touchée par le drame.

Le maire Gilles Lehouillier se dit « atterré » par les événements. Il demande aux gouvernements de « se battre très fort » contre la violence et le terrorisme.

« Il faut que les gouvernements prennent les moyens nécessaires pour éradiquer de façon définitive toute forme de violence », plaide-t-il.

Tuerie à Orlando

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine