Retour

Un 5e Festival de cinéma de la ville de Québec pour tous les goûts

Guibord s'en-va-t-en guerre, de Philippe Falardeau" />

Le 5e Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) propose cette année une programmation riche et variée qui plaira tant au cinéphile averti qu'au simple amateur de cinéma.

Huit longs métrages se feront la lutte durant l'événement, dont les films québécois Guibord s'en va-t-en guerre, du cinéaste Philippe Falardeau, et Ville-Marie, de Guy Édouin, qui met en vedette Monica Bellucci et Pascale Bussières.

Parmi les autres films en compétition figure Grandma, de Paul Weitz, le réalisateur d'American Pie, et six autres films qui se sont illustrés dans plusieurs festivals à travers le monde.

En marge de la compétition officielle, d'autres productions québécoises prendront l'affiche durant le festival. Paul à Québec, de François Bouvier, sera notamment présenté en première. Il s'agit d'une adaptation cinématographique de la bande dessinée de Michel Rabagliati.

La population aura également l'occasion d'assister à la présentation de courts métrages.

Le nouveau directeur du FCVQ, Ian Gailer, s'y connaît d'ailleurs en ce domaine, ayant été à la direction du festival Regard sur le court, à Saguenay, pendant sept ans.

« À Québec, le mandat est différent. Le but est de trouver le public, de présenter des oeuvres, puis d'évoluer de manière progressive, mais pour être capable d'aller chercher un festival de très haute qualité », explique-t-il.

Activités variées

Différentes activités s'offriront aux gens de Québec durant l'événement, qui se déroulera du 16 au 27 septembre dans divers endroits de la capitale en présence d'invités de renommée nationale et internationale.

« Il y en a pour toutes les bourses, tous les intérêts », se plaît à dire Ian Gailer, qui espère attirer non seulement les cinéphiles avertis, mais aussi « des gens en gougounes et en shorts qui vont eux aussi aller voir les documentaires très pointus ».

Des projections extérieures auront lieu à la place d'Youville, dont celle de la trilogie Retour vers le futur et Le crime d'Ovide Plouffe, du cinéaste Denys Arcand. Le festival rendra d'ailleurs hommage à ce dernier en présentant quatre de ses films.

Des activités auront lieu au Cercle et des projections seront présentées dans les futurs locaux du Théâtre Diamant, autrefois le Cabaret du Capitole. D'autres seront présentées au cinéma Cartier, au Palais Montcalm et au théâtre Les Gros Becs.

Les billets et passeports pour le 5e FCVQ sont en prévente jusqu'au 13 septembre.

Plus d'articles

Commentaires