Retour

Un ancien des Cubs de Chicago chez les Capitales

Les Capitales de Québec miseront sur un ancien espoir du baseball majeur la saison prochaine. Le Californien Josh Vitters, repêché 3e au total en 2007 par les Cubs de Chicago, s'amène au Stade Canac dans l'espoir de relancer sa carrière.

Un texte de Jean-Philippe Martin

« C’est un peu un pari qu’on prend avec lui », avoue le gérant de l’équipe Patrick Scalabrini.

Sélectionné tout juste après le lanceur David Price, aujourd’hui avec les Red Sox de Boston, et le joueur de troisième but Mike Moustakas des Royals de Kansas City, Josh Vitters n’a jamais été en mesure de faire sa place dans les majeures.

Convoité à l’époque pour ses qualités de frappeur, le joueur 28 ans n’a disputé que 36 rencontres dans l’uniforme des Cubs lors de la saison 2012.

Blessures, problèmes de vision, ennuis causés par les effets secondaires d’un médicament pour traiter son trouble du déficit d’attention; les raisons de ses insuccès sont nombreuses.

Après une pause d’un an en 2015, Josh Vitters a passé les deux dernières saisons dans le baseball indépendant. Ses statistiques n’ont toutefois impressionné personne.

Selon Patrick Scalabrini, l’Américain était « revenu à reculons et plus ou moins en forme » en 2016. Cette fois, Vitters semble s’être donné une chance de réussir.

« Je lui ai parlé à quelques reprises, raconte le gérant des Capitales. Physiquement, il dit ne s’être jamais senti aussi bien dans les sept dernières années. Dans sa tête, c’est la même chose. Il a eu l’impression de perdre le baseball dans sa vie, ça lui a fait peur. Il s’est donné un coup de pied au derrière pour s’entraîner fort ».

Une 20e saison pour les Capitales

Impossible pour Patrick Scalabrini de promettre une équipe aussi talentueuse que l’an dernier alors que les Capitales ont balayé les séries d’après saison pour remporter un 7e championnat.

Le départ des trois meneurs de l’équipe pour la moyenne au bâton en 2017, Maxx Tissenbaum, le Cubain Yurisbel Gracial et le Canadien Jordan Lennerton entraînera forcément un ajustement au sein de la formation.

« L’an dernier, ç’a été extrêmement spécial, la meilleure année en 19 ans !Je ne m’attends pas à avoir une équipe aussi complète, parce qu’on a perdu quelques gros morceaux. Je pense qu’on va peut-être générer un peu moins d’offensive que l’an dernier. Par contre, on a gardé notre noyau, surtout chez les lanceurs. »

Le premier match à domicile des Capitales prévu le 17 mai.

Plus d'articles