Retour

Un autre thermostat prend feu : des quincaillers débordés

Une résidente de Québec l'a échappé belle, lundi matin. À son réveil, à 5 h, elle a entendu des crépitements provenant du salon : son thermostat était en feu. Il s'agit d'un deuxième incident du genre en quelques jours, dans la région. Depuis, de nombreux citoyens n'ont pas tardé à se ruer chez le quincailler.

« Je me suis revirée et le feu était pris dans le thermostat, raconte Marie-Claude Morency. La fumée montait dans le mur et les flammes également. »

La femme de Québec a rapidement saisi son extincteur pour contrôler le foyer d’incendie, puis elle a contacté les pompiers.

« À l'arrivée des pompiers, ils ont ouvert le mur et ont constaté que la chaleur avait monté assez haut dans le mur », dit-elle.

La dame s’estime néanmoins chanceuse. « Normalement, à cette période-ci, souvent on est à l'extérieur du pays. Ça nous met très craintif. »

Si nous n'avions pas été chez nous, l'immeuble y serait passé au complet.

Marie-Claude Morency

À sa connaissance, son thermostat de marque Aube ne fait pas l’objet d’un rappel. Marie-Claude Morency précise que l’appareil avait été installé en bonne et due forme, par un électricien.

Fait à noter, il ne s’agit pas de la même marque que lors de l’autre incident vécu par une femme de Neuville, le 5 janvier. Le thermostat Honeywell qui avait pris feu ce jour-là faisait bel et bien l’objet d’un rappel de Santé Canada depuis 2011.

Les citoyens se ruent à la quincaillerie

À la Quincaillerie Saint-Jean-Baptiste, on indique que depuis l’incident du 5 janvier, les citoyens sont nombreux à changer leurs thermostats.

« Beaucoup de gens sont entrés et n'ont même pas voulu savoir ce qu'il en était; c'était une question de changer le thermostat sur-le-champ! », lance le propriétaire, Michel Perron.

Ils veulent régler ce problème-là immédiatement, le plus rapidement possible et on dirait même peu importe le prix. Ils veulent changer le thermostat et ne plus en entendre parler et ça presse!

Michel Perron, propriétaire de la Quincaillerie Saint-Jean-Baptiste

Selon le quincailler, les incidents liés aux thermostats sont plus nombreux depuis que les gens ont adopté les appareils électroniques.

« Avant, c'était grosso modo un interrupteur. C'est on, c'est off, c'est fini, on n'en parle plus. Maintenant, on est capable de calibrer un peu mieux la température [...] donc il y a une action physique d'électricité qui est en train de fonctionner », vulgarise-t-il.

Jeudi dernier, les pompiers de Québec confirmaient que des incidents liés aux thermostats se produisent une douzaine de fois par année sur leur territoire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine