Retour

Un bingo musical pour contrer l'isolement des aînés

De plus en plus de jeunes retraités souffrent d'isolement selon Aide à la communauté et services à domicile, un organisme communautaire de Québec. Pour les aider à briser ce cycle, l'organisme mise sur le bingo musical.

Un texte de Carl Marchand

« Assez rapidement, ils arrêtent de travailler et les retraités perdent leurs repères de leur rôle de travailleurs. Ils ne savent pas nécessairement vers quelle instance communautaire se tourner pour développer leur bénévolat », explique Chloé Brochu, animatrice communautaire chez Aide à la communauté et services à domicile.

Le bingo musical reprend le concept du fameux bingo traditionnel, en remplaçant les lettres et des chiffres par des chansons. L'activité se déroulera en groupe pour favoriser les discussions, mais aussi pour permettre aux personnes avec des limitations auditives ou visuelles de participer.

« Ce sont vraiment des chansons qui vont rappeler aux gens des souvenirs, autant drôles qu'émotifs par moments. C'est plus animé qu'un bingo traditionnel, les gens d'habitude se mettent à chanter, ça peut virer en karaoké. Il y a vraiment moyen de s'amuser », ajoute Mme Brochu.

Lors d'une première participation à un événement, les aînés en situation d'isolement sont souvent plus réservés, explique Chloé Brochu. Après quelques rencontres, la timidité s'efface peu à peu, car il faut du temps pour s'habituer à nouveau aux interactions.

« Quand ça fait cinq ans que tu es à la maison et que tu fais ta routine sans voir personne ou à peu près, c'est difficile de reconcevoir sa place dans un groupe. Il y a des gens parfois qui vont penser qu'ils n'ont rien à dire ou que ce n'est pas important. Ils vont se mettre des limites. Pourtant, leur regard est vraiment intéressant et vraiment important », conclut-elle.

L'activité commencera vers 13 h, samedi, à la maison Henri-Bergeron au 15 boulevard des Étudiants, dans le secteur Loretteville.

Plus d'articles