Retour

Un chauffeur de taxi nie avoir agressé sa cliente

Le chauffeur de taxi accusé d'agression sexuelle sur une cliente jure qu'il n'a rien à se reprocher. Sofiane Mimouche affirme qu'il n'a fait que répondre aux avances sexuelles de l'étudiante de l'Université Laval, lors d'un transport la nuit du 27 octobre 2014.

Témoignant pour sa défense, le chauffeur qui avait 36 ans à l'époque soutient qu'il a d'abord repoussé la jeune femme de 19 ans qui se montrait insistante.

« C'est elle qui a commencé. Je ne l'ai pas forcé à me montrer ses seins ou à m'embrasser », a assuré l'homme d'origine algérienne au moment d'être interrogé par son avocate, Me Annie Drapeau.

Selon son témoignage, après avoir repoussé la main de la jeune femme qui s'était posée sur la sienne, il a décidé de se laisser faire lorsqu'elle a agrippé son pénis.
Il dit qu'une fois à destination, la présumée victime a quitté le taxi pour s'enfuir, sans payer.

La cliente a plutôt affirmé, lundi, avoir été victime d'attouchements sexuels après être montée dans le taxi de Sofiane Mimouche pour un transport entre la Grande Allée et Sainte-Foy.

Lors du contre-interrogatoire, l'homme a soutenu qu'il ne trouvait pas la plaignante attirante. La preuve est close au procès.

Les plaidoiries sont maintenant closes et le tribunal rendra une décision vendredi.

D'après les informations de Yannick Bergeron.

Plus d'articles