Retour

Un club de moto dévasté après l'accident dans Bellechasse


Tout un club de motocyclistes de Québec est en deuil aujourd'hui, après un grave accident qui a fait deux victimes hier dans Bellechasse.

Alain Boutin, 65 ans, était membre de l'Association de Moto-tourisme de la Capitale, où il était considéré comme un expert de la sécurité depuis 30 ans. Le mécanicien, qui devait célébrer son 66e anniversaire demain, avait d'ailleurs remporté un prix en la matière en 2014.

Lui et sa conjointe, Sylvie Boutin-Lachance, 58 ans, ont été happé par une camionnette hier peu après 14 h sur la route 216. Ils prenaient part à un convoi de 5 motocyclettes.

Gaétan Poitras prenait part à la sortie. Il ne s'explique pas pourquoi le véhicule a dévié de sa voie. « On ne le voyait pas à l'avance, on l'a vu à la dernière minute explique l'homme, la voix cassée. Quand il prit sa courbe, il a traversé les deux lignes de deux à trois pieds [...] Il n'y avait rien à faire. » Selon lui, les deux victimes étaient déjà mortes au moment où il s'est approché de leur motocyclette.

Un as de la sécurité

Tous se rappellent d'un homme qui avait la sécurité à cœur. Un membre de l'Association de Moto-tourisme de la Capitale, Christian Côté, explique qu'Alain Boutin a même été son mentor pour la conduite de motos. « Il était toujours sécuritaire sur la route, très respectueux, plaide-t-il. C'est quelqu'un qui part qui n'aurait jamais dû partir. »

Claude Paradis abonde dans le même sens. Il a commencé à faire de la moto en compagnie d'Alain Boutin en 1999. Selon lui, la position qu'occupait la victime dans le convoi met en lumière ses capacités de conducteur. « Il était le leader. Les autres le suivaient. »

Cellulaire en cause?

La consommation d'alcool ne serait pas en cause dans l'accident, selon la Sûreté du Québec. Gaétan Poitras émet l'hypothèse d'une distraction du conducteur. « Je serais curieux de voir les textos qui ont été faits, ou quand est-ce que le téléphone était ouvert... se questionne l'homme. En montant une côte, tasser de deux, trois pieds, quand tu es tout seul sur la route, y'a quelque chose de pas normal. »

Le conducteur de la camionnette, un homme de 36 ans, de St-Adalbert, a subi des blessures mineures dans l'accident.

Plus d'articles

Commentaires