Retour

Un couple accusé de trafic de drogue réclame un arrêt des procédures

Après la famille Cozak, un couple qui aurait fait le trafic de drogue pour le compte des motards veut aussi éviter son procès.

Un texte de Yannick BergeronLes avocats de Dave Turbide et Anick Tremblay demandent un arrêt des procédures pour l'homme et la femme qui auraient dirigé un important réseau de revendeurs, selon la poursuite.

Lors de l'arrestation du couple en 2015, la police a décrit Turbide et Tremblay comme les dirigeants d'un réseau lié au Dark Soul's, un groupe émergeant des Hells Angels.

Pendant les procédures judiciaires, la poursuite a soutenu que le réseau pouvait écouler jusqu'à un kilo de cocaïne par semaine, particulièrement dans le secteur de Beauport et en Basse-Ville de Québec.

L'avocat de Tremblay, Me Jean-Roch Parent, allègue que la Couronne a mis trop de temps à transmettre certains éléments de preuve dans ce dossier.

Me Parent représentait l'un des fils Cozak qui a été libéré d'accusations de production de drogue, plus tôt cette semaine.

L'avocat entend d'ailleurs s'appuyer sur la décision de la juge Réna Émond dans cette cause, au profit du couple Turbide-Tremblay.

L'avocat prétend que la situation est la même dans le dossier du couple, c'est-à-dire que la poursuite a retenu de la preuve causant ainsi un grave préjudice à la défense.

Preuve accessoire?

La Couronne contestera la requête.

Le procureur a admis au juge que certains éléments de l'enquête ont été transmis tardivement, mais estime que cette preuve est accessoire dans le dossier.

Le procès du couple qui avait débuté est suspendu en entendant que la requête en arrêt des procédures soit entendue, ce qui pourrait prendre plusieurs semaines.

Les présumés trafiquants qui ont été incarcérés pendant plus de deux ans et demi sont maintenant en liberté sous conditions, en attendant la suite des procédures.

Plus d'articles

Commentaires