Retour

Un couple de Québec dans la mire de l'Autorité des marchés financiers

L'Autorité des marchés financiers (AMF) s'inquiète des activités d'un couple de Québec qui serait impliqué dans le lancement d'une nouvelle monnaie virtuelle.

un texte de Yannick Bergeron

Appelée le PlexCoin, cette nouvelle monnaie virtuelle est censée concurrencer le bitcoin. Selon l'AMF, elle représente un grand risque pour les investisseurs.

Le chien de garde des marchés financiers québécois s'adresse maintenant à la Cour supérieure pour que le couple cesse de solliciter des investisseurs.

Dominic Lacroix et Sabrina Paradis-Royer font déjà l'objet des diverses ordonnances obtenues par l'AMF auprès d'un tribunal administratif.

Dès la fin du mois de juillet, le Tribunal administratif des marchés financiers a ordonné à Lacroix de ne plus solliciter de clientèles pour le PlexCoin. Son entreprise a des bureaux dans un édifice du boulevard Lebourgneuf.

L'AMF est revenu à la charge la semaine dernière pour obtenir un blocage des avoirs du couple. Selon l'AMF, le PlexCoin a transgressé les ordonnances du tribunal en vendant de la monnaie virtuelle à de nombreux investisseurs.

L'organisme veut donc que la Cour supérieure intervienne dans le but d'obtenir une condamnation pour outrage au tribunal.

Une audience est prévue la semaine prochaine.

L'AMF inquiète

En attendant, le site de PlexCoin est toujours en ligne et fait miroiter des rendements mirobolants.

L'entreprise prétend même que cette devise virtuelle « pourrait devenir la principale crypto-monnaie d'échange et la plus utilisée à l'échelle mondiale », détrônant même le bitcoin.

« La sécurité du public investisseur est en jeu », a soutenu le porte-parole de l'AMF, Sylvain Théberge.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine