Retour

Un couple de Québec donne naissance à son garçon à la maison

Un poupon a pris ses parents de vitesse en naissant à domicile, jeudi soir, dans une résidence du secteur Sainte-Foy, à Québec. Le garçon et la maman se portent bien, mais le couple originaire du Mexique admet avoir eu la peur de sa vie.

Même si l’arrivée de leur troisième enfant était prévue le 28 juin, Jessica del Cueto et Santiago Gomez croyaient que l’accouchement n’aurait lieu que dans quelques jours.

« Quand on est allés voir mon médecin de famille, vers 9 h hier matin, il nous a dit qu'il n'y avait rien qui se passait. Il m'a donné une semaine de plus à attendre pour la naissance du bébé. Il n'y avait pas de signe du tout que le bébé allait naître », raconte Mme del Cueto.

Une fois rentrée chez elle, la femme enceinte s’est mise à faire différents exercices dans l’espoir de déclencher les contractions, qui ont commencé à apparaître aux alentours de 16 h.

« J'ai dit à mon mari : "Non, ça se passe ici" »

Malgré le début des contractions, le couple décide de ne pas se rendre à l’hôpital immédiatement dans la crainte d’attendre « trop longtemps ». Le premier accouchement de Mme del Cueto a duré 17 heures comparativement à 14 heures pour le second.

La dame décide ensuite de prendre une douche chaude et c’est à partir de ce moment que tout se met à débouler.

« En prenant la douche, ç’a déclenché trop vite. On a eu juste le temps de la sortir de la baignoire, de l'amener à la chambre et c’est tout », relate Santiago Gomez.

Sans tarder, le père compose le 911. Sa conjointe a toutefois déjà compris qu’elle ne pourra jamais se rendre à temps à l’hôpital.

« Je me suis mise à penser : "Non, ça s'en vient", parce que j'avais vraiment envie de pousser. J'ai dit à mon mari : "Non, je ne pourrai jamais me rendre au CHUL. Ça se passe ici. Je ne peux pas bouger." », confie Jessica del Cueto.

« On n’a pas le temps, tu vas le recevoir »

La panique s’empare alors du père, mais il réussit tout de même à suivre les instructions de la répartitrice du 911.

« Elle me demande : "Est-ce que tu vois le bébé qui sort?" "Oui, il commence à sortir." "On n’a pas le temps, tu vas le recevoir. Prépare-toi. Mets le haut-parleur et tu vas tenir la tête." Elle m’a donné les instructions. C'est sûr que la panique a embarqué, mais la dame m'a bien dirigé et ç’a été bien », explique Santiago Gomez.

Le garçon est né quelques minutes plus tard.

Une fois sur place, les policiers ont pris la relève avant de confier l’enfant aux ambulanciers à leur arrivée sur les lieux, quelques minutes plus tard.

Le couple et leur garçon ont été admis au Centre hospitalier de l’Université Laval où tout le monde se porte à merveille.

« Ça passe bien. Il n'y a pas de problème. On est vraiment contents de sa bonne santé », se réjouit Jessica del Cueto.

Avec les informations recueillies par Jean-François Nadeau

Plus d'articles