Retour

Un dégât d’eau force le transfert de 120 élèves à Lévis

Une centaine d'élèves de l'école des Petits-Cheminots, à Lévis, devront terminer leur année scolaire dans un autre établissement en raison d'un important dégât d'eau survenu au cours de la fin de semaine.

Le bris d’un tuyau sous un lavabo a provoqué l’inondation de presque tout le sous-sol et d’environ 40 % du rez-de-chaussée du Pavillon Notre-Dame, situé dans le secteur de Charny.

Les dommages sont à ce point élevés que la Commission scolaire des navigateurs (CSDN) a décidé de fermer le pavillon jusqu’à la fin de l’année scolaire.

« Les blocs sanitaires au complet, donc toutes les salles de toilettes ainsi que les lavabos pour l'hygiène [sont touchés]. Également, tout le secteur des casiers, des vestiaires, tout le gymnase, toute la partie administration en plus de deux classes », énumère Dany Deschênes, directeur des Services des ressources matérielles à la CSDN.

Des architectes et des ingénieurs ont été engagés lundi afin de préparer des plans et devis. Les travaux devraient commencer en avril et s’étendre jusqu’au mois de juin.

Élèves transférés

À compter de lundi, les 120 élèves de maternelle, 1re et 2e années seront transférés à l'école du Grand-Fleuve, dans le quartier de Saint-Romuald.

Le service de garde sera offert dans un autre établissement : l'école Saint-Louis-de-France. La Commission scolaire va assumer le coût de transport des élèves.

Mardi, le Pavillon Notre-Dame et son service de garde sont demeurés fermés pour une deuxième journée de suite.

La Commission scolaire assure avoir tout fait pour éviter que les enfants se sentent dépaysés.

« Les groupes restent les mêmes groupes avec les mêmes enseignants, avec les mêmes spécialistes, avec la même direction et ces tous ces gens-là qui vont les accueillir lundi », affirme Louise Boisvert, coordonnatrice aux communications à la CSDN.

Elle ajoute que tous les effets personnels des enfants ont pu être récupérés et seront déménagés.

Les parents ont été conviés à une soirée d'information mardi soir à l'école Saint-Louis-de-France.

Avec les informations de Jean-François Nadeau

Plus d'articles