Retour

Un enfant « en crise incontrôlable » maîtrisé avec une arme Taser

Un enfant de neuf ans, en crise et armé de deux couteaux, a été maîtrisé par les policiers de Québec avec une décharge de pistolet Taser. Selon le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), l'enfant n'a toutefois pas été blessé.

C'est la mère de l'enfant qui a contacté les policiers, dimanche soir, parce qu'elle craignait pour sa sécurité et celle des autres membres de sa famille.

À l'arrivée des policiers, le jeune garçon était très agressif. Le porte-parole du SPVQ, Pierre Poirier, explique que les policiers ont tenté sans succès de dialoguer avec lui.

« Les policiers avaient l'information qu'il y avait peut-être une victime dans une chambre [...]. Dans les circonstances, l'utilisation de l'arme à impulsion électrique a été effectuée [sic]. L'enfant a lâché le couteau et a été maîtrisé par la suite pour être transporté dans un centre hospitalier et heureusement, n'a subi aucune blessure lors de l'intervention. »

Pierre Poirier souligne qu'il s'agit d'une situation « très particulière ». Cependant, rien n'empêche les policiers de faire usage d'un pistolet à impulsion électrique sur des enfants.

« Tout dépend des circonstances de l'événement, l'agressivité, les lieux, c'est un ensemble de caractéristiques qu'il faut évaluer. [...] Dans le cas présent, c'était la mesure appropriée », assure-t-il.

La famille au coeur de cet incident a été dirigée vers des ressources d'aide communautaire.

L'intervention des policiers, comme chaque fois que le pistolet Taser est utilisé, sera passée en revue par les affaires internes du SPVQ.

Plus d'articles