Retour

Un enfant victime d'une décharge électrique au Patro Charlesbourg

Un enfant de 6 ans a reçu une décharge électrique jeudi après-midi au camp de jour du Patro Charlesbourg, à Québec. Jordan Claveau-Pelletier a été hospitalisé pour y traiter des brûlures aux deux mains.

« En début d'après-midi, le jeune enfant a introduit un petit fil de métal qu'il a trouvé quelque part dans une prise de courant extérieure », relate la directrice générale du Patro, Carole Pelletier.

Jordan était accompagné de quelques copains lors de l'accident. C'était une période d'activités dans les jeux d'eau. Le petit groupe se trouvait à l'extérieur du bâtiment de services, où se trouve les toilettes et les fontaines d'eau notamment.

« Quand on est aux jeux d'eau, tout le monde court, tout le monde joue, il est certain qu'il n'y a pas de moniteur ou d'apprenti collé à l'arrière de chaque enfant », explique Carole Pelletier.

Mais la mère de Jordan, Alexandra Pelletier, croit qu'il y a eu négligence. « La broche faisait quoi là, les surveillants de terrains étaient où? Depuis quand on laisse des enfants seuls? », dénonce-t-elle dans un message publié sur Facebook.

Selon la mère, le groupe d'enfants se « donnait des défis de mettre des broches dans la prise ». « Les petits garçons disaient : "allez, t'es pas game de faire ça et si tu ne le fais pas on va rire de toi!''. Mon fils a mis une broche qu'il avait tordue pour rentrer les deux bouts et il s'est électrocuté et brûlé les deux mains au 3e degré », écrit-elle encore.

Alexandra Pelletier a contacté une avocate pour évaluer les recours judiciaires possibles contre le Patro Charlesbourg. Elle a refusé nos demandes d'entrevue.

Un accident isolé

La direction du Patro Charlesbourg prend l'accident au sérieux. « Il s'est passé quoi ? Les gens étaient où ? On est en train de tout investiguer. On prendre la démarche au sérieux. On est conscient que ce petit homme-là a eu bien de la peine hier, et on vient d'y gâcher les vacances », indique la directrice générale.

Le personnel impliqué a été rencontré. Des électriciens sont passés pour vérifier l'état des équipements. Le couvercle de plastique qui devait recouvrir la prise de courant de 120 volts n'était plus à sa place après l'incident, mais la direction ne sait pas à quel moment il a disparu.

Carole Pelletier estime qu'il s'agit d'un « accident isolé », jamais vu en 40 ans passés dans les Patro, dont 27 à celui de Charlesbourg.

La directrice générale a contacté la mère de Jordan ce matin pour prendre des nouvelles du garçon. Il est toujours hospitalisé, mais il va bien dans les circonstances, dit-elle. De gros pansements recouvrent ses deux mains.

La direction du Patro va publier cet après-midi sur Facebook un message adressé aux parents des quelque 1200 enfants qui fréquentent le camp pour faire le point sur l'incident.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine