Retour

Un ex-chauffeur de taxi coupable d'agressions sexuelles

Un ex-chauffeur de taxi est coupable d'agressions sexuelles commises alors qu'il était à l'emploi de Taxi Coop, à Québec.

Un texte de Yannick Bergeron

Karim Chikhi a tenté d'embrasser trois de ses clientes après les avoir reconduites, en 2013.

Les femmes âgées de 26, 35 et 51 ans au moment des événements ont subi des gestes similaires, selon leur récit.

Dans les trois cas, Chikhi a complimenté les femmes avant de leur poser des questions personnelles.

Arrivé à destination, il prenait avec ses mains la tête des clientes et tentait de les embrasser.

Chikhi a suivi les clientes à l'extérieur du véhicule pour poursuivre ses avances avant d'être éconduit.

Lors de son procès, Chickhi s'est défendu en disant qu'il n'avait pas commis ces gestes, devant même repousser les avances de l'une des plaignantes.

Le juge de la Sablonnière a rejeté son témoignage. Il a par contre indiqué que les victimes, qui ne se connaissaient pas, ont livré des témoignages crédibles sur des faits similaires.

Fraude

Le juge a aussi déclaré Chikhi coupable d'avoir fraudé une autre cliente.

La femme éméchée avait pris son taxi pour une course d'un peu plus d'un kilomètre entre un bar et son hôtel.

Après une heure à tourner en rond dans le Vieux-Québec, Karim Chikhi lui avait réclamé 100 $.

Karim Chikhi a été congédié après son arrestation et n'a plus le droit de conduire de véhicule taxi.

Il reviendra devant le juge de la Sablonnière au mois de décembre, pour la détermination de sa peine.

Plus d'articles