Retour

Un ex-député songe à affronter Régis Labeaume

L'ancien député Jean-François Gosselin songe à se lancer dans la course à la mairie de Québec. Il affronterait Régis Labeaume aux prochaines élections municipales de novembre.

Un texte de Louise Boisvert

L'ex-député, élu sous la bannière de l'Action démocratique du Québec (ADQ), tenterait sa chance en politique municipale au sein d'un troisième parti toujours en construction. L'homme derrière cette initiative est Frédérick Têtu, lui-même un ancien adéquiste.

L'homme, qui est aujourd'hui chroniqueur à la radio à Québec, souhaite amener un renouveau à la ville de Québec. « Je le fais par amour pour ma ville », a-t-il soutenu lors d'un entretien téléphonique.

Une annonce imminente

Une conférence de presse est prévue la semaine prochaine où le nom du parti devrait y être dévoilé. Frédérick Têtu aimerait annoncer du même coup que Jean-François Gosselin affrontera Régis Labeaume.

Le parti souhaite parler de mobilité lors de la campagne. Il se positionnerait contre le projet de Service rapide par bus (SRB) et en faveur d'un troisième lien. La future formation politique, précise Frédérick Têtu, se porterait également à la défense des gens d'affaires qui réclament depuis des années une baisse de leur fardeau fiscal.

Le chroniqueur reproche au maire de Québec de s'éloigner du quotidien des gens qu'il représente au profit des grands projets. Il estime également que Régis Labeaume ne tient pas suffisamment compte des besoins des citoyens des banlieues.

Frédérick Têtu a rencontré Jean-François Gosselin il y a près de trois semaines pour le convaincre de faire le saut. En dévoilant publiquement son projet de parti municipal, il espère lui mettre un peu de pression pour qu'il accepte son offre.

Jean-François Gosselin a été élu pour l'ADQ dans la circonscription de Jean-Lesage en 2007, avant d'être défait un an plus tard. Il a tenté de nouveau sa chance en 2012 comme candidat libéral dans La Peltrie, mais il est arrivé deuxième derrière le député sortant Éric Caire.

Pas de surprise chez Démocratie Québec

L'annonce de la création éventuelle d'un nouveau parti arrive le jour même où Démocratie Québec dévoile une première cohorte de candidats en vue de l'élection du 5 novembre. La cheffe Anne Guérette a souligné qu'elle n'avait jamais cru que son parti serait seul en lice.

« Nous on avance, on continue de construire notre projet. On est un parti qui respecte la liberté des gens de se présenter ou non », a affirmé Anne Guérette lors d'un point de presse, mardi matin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine