Retour

Un ex-pasteur de Lévis reconnaît avoir agressé de jeunes fidèles

Dale Peck, un ancien pasteur pentecôtiste de Saint-Romuald, a reconnu avoir posé des gestes à caractère sexuel sur de jeunes fidèles. L'homme de 57 ans a plaidé coupable aux accusations d'attouchements sur trois jeunes filles, commis entre 2003 et 2006.

Un texte de Yannick Bergeron

La procureure de la Couronne a relaté en cour la façon dont s'y prenait Dale John William Peck pour parvenir à ses fins.

Lors de rencontre avec les jeunes victimes, âgées de 8 à 14 ans, le pasteur leur touchait les fesses ou les seins « trop souvent pour être un accident » comme le prétendait l'accusé, a relaté Me Sonia Lapointe.

L'avocate de la poursuite a insisté sur le fait que le pasteur jouissait alors de la confiance de la communauté en raison de son statut.

Son avocate, Me Élise Gravel, a expliqué qu'il suit depuis un an une thérapie auprès d'un psychologue-sexologue.

Dale Peck avait échappé aux accusations pendant plusieurs années après être déménagé à Hong Kong, en 2007. Il avait alors démissionné abruptement du Centre du plein évangile de la Rive-Sud.

Il a été arrêté huit ans plus tard en Colombie-Britannique en vertu d'un mandat d'arrestation pancanadien.

L'accusé n'a pas d'antécédent judiciaire. Il demeure en liberté pendant le processus judiciaire et reviendra en cour en novembre pour la détermination de sa peine.

Plus d'articles