Le premier Festival contre le racisme de Québec verra le jour en février. L'événement majoritairement musical vise à faire vivre une diversité musicale et susciter la réflexion.

Des groupes et artistes de divers styles musicaux dont Webster, Robert Fusil et les chiens fous et Flavia Nascimento seront de la programmation. Le Festival a fait appel à plusieurs artistes engagés et militants antiracistes comme Guernica et Action Sédition.

Nicolas Villamarin, cofondateur du Festival, souligne que l’éclosion du racisme, notamment aux États-Unis, mais aussi à Québec, a motivé le besoin de mettre de l’avant des valeurs antiracistes.

« Suite à l'épisode des réfugiés syriens, il y a eu beaucoup de discours haineux, il y a aussi la formation d'un groupe d'extrême droite dans la ville de Québec, rappelle-t-il. […] C'est ce type d'événements qui nous a fait dire qu’on est dans un moment qui est très difficile, parfois même dangereux, et c'est important qu'on mette un frein à ça ».

L’événement sera lancé le 14 février avec la présentation en avant-première d'un documentaire intitulé Corps en mouvement coréalisé par Telki Sanabria.

« On s'est dit : "On va faire un documentaire sur l'histoire aussi pour expliquer les réalités qui mènent à l'exclusion de certains groupes" », mentionne-t-il.

Le documentaire présente un Québec influencé par les différentes cultures qui l'habitent.

Le Festival contre le racisme de Québec se tiendra les 14, 16, 17 et 18 février sur les scène du Fou-Bar, du Cercle et de la Source de la Martinière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine