Alors que plusieurs en seront à préparer leur déjeuner samedi matin, les organisateurs du Québec Bacon Fest seront déjà à l'oeuvre et espèrent attirer 10 000 visiteurs sur le site d'Expocité au courant de la journée.

Un texte de Carl Marchand

Au total, 40 kiosques d'exposants et quelque 100 000 tranches de bacon sont au menu de l'événement.

« Aux États-Unis, c'est vraiment énorme le bacon. Ici, même les grands restaurants font des recettes vraiment spectaculaires », explique Marto Napoli, ambassadeur de l'événement qui dit consommer sa tranche quotidiennement.

« Je mange du bacon tous les jours et j'ai vraiment une "shape" de cross fit », assure-t-il.

Le plus gros mangeur de bacon

Le festival tiendra également une compétition du plus gros mangeur de bacon. Rassurez-vous, le défi n'est pas de manger le plus grand nombre de tranches, mais bien d'en ingérer 20, le plus rapidement possible.

« L'année passée, on a perdu le titre. Un Français est devenu le roi du lardon en mangeant 20 tranches en 1 minute 1 seconde. Cette année, les Québécois vont essayer de reprendre le titre », indique M. Napoli, ajoutant au passage que des ambulanciers seront sur place pour intervenir en cas d'urgence.

La compétition est limitée à une vingtaine de participants qui devraient se contenter de salade dans les jours subséquents, conseille la nutritionniste et docteure en nutrition, Karine Gravel.

Le bacon n'a que très peu de valeurs nutritives et est fort en acides gras saturés, rappelle-t-elle et il faut idéalement se limiter à une ou deux tranches par semaine.

« Les acides gras saturés, c'est bien démontré que c'est nuisible à la santé cardiovasculaire. Ça ne veut pas dire qu'on doit les éliminer complètement parce que sont quand même des gras d'origine animale, mais ce qu'on veut, c'est de ne pas en abuser non plus », prévient Mme Gravel.

À défaut de vous aider à maintenir une alimentation adéquate, manger beaucoup de bacon vous donnera toutefois peut-être un air de virilité si vous êtes un homme.

« Quelques études vont en ce sens-là. La femme, qu'elle soit végétarienne, la perception des gens ne change pas. L'homme qui mange de la viande est perçu plus viril qu'un végétarien dans la perception des gens », conclut-elle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque