La réalisatrice québécoise Julie Lambert remporte le prix du Conseil des arts et des lettres du Québec décerné à la meilleure œuvre de l'année de la Capitale-Nationale pour son premier long métrage Un film de chasse de filles.

La réalisatrice de l'île d'Orléans s'est intéressée à la chasse au féminin à travers l'histoire de quatre femmes qui pratiquent ce loisir. Elle a voulu comprendre pourquoi ces femmes ont été séduites par la chasse. Julie Lambert croit que c'est grâce à elles si son film a remporté plusieurs prix.

Le directeur du soutien à la diffusion et au rayonnement international au CALQ, Réjean Perron, explique que les membres du comité ont été touchés par « la richesse du propos ainsi que sa grande qualité artistique » de l'oeuvre.

Le film a été présenté au Festival de cinéma de la ville de Québec en 2014. Il a aussi été à l'affiche en France et au Mexique. Il sera bientôt diffusé à la télévision, notamment par TV5 monde, dans 200 pays. Un film de chasse de filles sera sous-titré dans une trentaine de langues.

Le prix du CALQ est assorti d'une bourse de 5000 $ que Julie Lambert compte investir dans son prochain film. Elle veut maintenant raconter l'histoire de deux Québécoises adeptes de deltaplane.

Le tournage pourrait avoir lieu dès cet automne si elle obtient le financement nécessaire. La réalisatrice espère le présenter sur grand écran en 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine