Retour

Un film sur Félix Leclerc en primeur au Festival de cinéma de Québec

Le film Pieds nus dans l'aube du réalisateur Francis Leclerc, sera présenté en première mondiale lors de la soirée gala du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), le 20 septembre, au Palais Montcalm.

Un texte de Valérie Cloutier

Dans ce long métrage, on suit Félix Leclerc pendant l'année de ses 12 ans. Une adaptation du roman autobiographique de l’artiste que son fils aborde après 20 ans de carrière derrière la caméra.

« C'est la première fois que mon père est adapté au grand écran. Pieds nus dans l'aube, moi, ça date depuis longtemps mon histoire avec ce roman-là. Ce qui me touche beaucoup là-dedans, c'est l'esprit de famille », raconte Francis Leclerc.

Plusieurs membres de la distribution de Pieds nus dans l'aube seront présents sur le tapis rouge lors de la projection du film, le 20 septembre. Tout comme les comédiens du film d'ouverture, Les Rois mongols, de Luc Picard, qui fouleront le tapis rouge du FCVQ le 13 septembre.

Le renommé Cédric Klapisch, qui a notamment signé L'auberge espagnole, viendra présenter une nouvelle comédie dramatique sur la famille intitulée Retour en Bourgogne.

Nouveautés

« Les gens vont reconnaître le festival qu'ils ont commencé à connaître. Le but, après avoir pris du poids, c'est de commencer à se muscler : les tapis rouges et les soirées galas sont de retour, les partys sont de retour, mais dans un bar secret cette année, les rendez-vous plein air vont toujours être là », souligne le directeur général du FCVQ, Ian Gailer.

Des nouveautés feront leur apparition cette année, dont la parade cinématographique. « C'est un concept avec des Allemands. Ça s'appelle A Wall is a Screen, on va se promener à partir du jeudi à 20 h et on va faire différents arrêts dans la ville, où il y des murs qui sont nus, et on projettera des courts métrages là-dessus », explique Ian Gailer.

Classes de maîtres

Un volet classes de maîtres s'ajoute également à la programmation du festival. Ainsi, les artistes multidisciplinaires Sophie Cadieux et Martin Bureau offriront une classe de maîtres le 19 septembre, à 13 h, au Musée national des beaux-arts du Québec, tandis que Marc Séguin viendra présenter son documentaire La ferme et son état.

Après avoir accompagné le réalisateur Yan England au FCVQ l'an dernier pour la projection de son film 1:54, le comédien Lou-Pascal Tremblay sera membre du jury du volet courts métrages cette année.

« Être ici, c'est une chance inouïe pour moi, vraiment! J'ai un bon bagage, je travaille comme réalisateur. Je viens de faire mon premier court métrage qui s'appelle Exode et qui met en vedette Sophie Nélisse. Je suis allé le présenter à Cannes. Il sera aussi à Québec, éligible dans la catégorie Prix du public. Quand je regarde un film, j'ai tendance à le décortiquer », raconte-t-il.

Des films pleins d'humanité

Au total, ce sont plus de 200 films qui seront projetés du 13 au 23 septembre. Du cinéma populaire, des films d'auteur, des documentaires et des grands films de répertoire.

« Vous allez voir les grands films qui ont fait du bruit dans les festivals […] et de belles découvertes auxquelles vous ne vous attendez pas du tout aussi! », conclut Ian Gailer.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine