Retour

Un héros de l’attentat de Québec intéresse la presse internationale

Près d'un an après l'attentat de Québec, l'intérêt des médias pour les survivants de cette tragédie dépasse largement les frontières de la province. L'un des héros fait notamment l'objet de multiples reportages diffusés à travers le monde.

Un texte d’Alain Rochefort

Aymen Derbali a été atteint de sept balles après avoir détourné l'attention du tireur pour l'empêcher de faire davantage de victimes, le 29 janvier 2017. Ses jambes sont toutefois paralysées depuis la fusillade.

Il multiplie ces derniers jours les entrevues au Centre de réadaptation de Québec, devenu sa résidence depuis un an.

Les demandes viennent souvent de journalistes d’outre-mer, souligne René Bouchard, responsable des communications au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale.

« C’est évident que ça capte l’intérêt médiatique et que ça capte l’attention des médias un peu partout à travers le Québec, mais aussi à travers le Canada ou ailleurs [dans le monde] », explique M. Bouchard.

Campagne de sociofinancement

Une équipe de la société britannique British Broadcasting Corporation (BBC) a entre autres tourné des images du quotidien d’Aymen Derbali, mercredi.

Le Globe and Mail a pour sa part traité d'une campagne de sociofinancement dont l’objectif est de permettre à M. Derbali de s'acheter une maison adaptée à sa condition physique.

Mercredi soir, plus de 292 000 $ avaient été amassés pour venir en aide au père de trois enfants.

L'objectif de la campagne, qui se terminera la veille de l'anniversaire de la fusillade, est de 400 000 $.

Avec les renseignements de Nicolas Vigneault

Plus d'articles