Retour

Un homme porteur du VIH accusé d'agression sexuelle

Un homme atteint du VIH qui a eu des relations sexuelles avec une femme rencontrée par l'entremise de l'application Tinder a plaidé coupable, vendredi, au palais de justice de Québec.

Un texte de Yannick Bergeron

Simon Roussel, 47 ans, n'a pas avisé sa partenaire de son état avant d'avoir des relations non-protégées avec elle. L'homme reconnaît donc avoir commis des agressions sexuelles graves. Il risque maintenant une longue peine de détention.

Ce n'est pas la première fois qu'il agit de la sorte. Se sachant porteur du virus du VIH depuis 2001, il avait eu des relations sexuelles non protégées avec une conquête en 2003.

À l'époque, il avait été condamné à un peu plus de 3 ans de prison.

Il a donc récidivé et s'affichait toujours sur la populaire application Tinder lorsqu'il a été arrêté, en 2015.

Le résident de Lévis, qui est incarcéré pendant le processus judiciaire, devra maintenant se soumettre à une évaluation sur sa dangerosité.

Le résultat de l'évaluation pourrait permettre à la Couronne de demander qu'il soit déclaré délinquant dangereux ou à contrôler. Une telle désignation permet l'imposition d'une peine à durée indéterminée.

Simon Roussel compte une longue feuille de route criminelle, ayant accumulé plusieurs condamnations pour des vols et de la fraude en plus de ses inconduites sexuelles.

Il reviendra devant le juge à la fin mars pour le débat sur la peine qui lui sera imposée.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine