Retour

Un kiosque d'information de 265 000 $ critiqué à l'Université Laval

L'aménagement d'un nouveau kiosque d'information au pavillon Desjardins de l'Université Laval a coûté plus de 265 000 $. Une dépense injustifiée aux yeux du Syndicat des employés de soutien dans un contexte où l'établissement devrait investir 100 millions de dollars pour rénover 3 édifices jugés désuets sur son campus.

D'après les informations de Cathy Senay

Le nouveau kiosque d'information destiné à la clientèle universitaire nommé Le Point remplace l'ancien, qui datait de 1996. Le contrat de 240 000 $ octroyé en mars dernier prévoyait un aménagement au design que la direction souhaitait « moderne et épuré ».

À ce montant, une facture de 24 000 $, plus les taxes, s'est ajoutée en juin pour le remplacement d'un plancher radiant.

« Tout le 2e étage du kiosque est en vitre, c'est vide. C'est juste du cosmétique. Auparavant, il y avait déjà un comptoir qui existait », souligne le représentant du Syndicat des employés de soutien de l'Université Laval, Éric-Jan Zubrzycki.

Le Syndicat juge ces travaux « très onéreux » et se questionne sur leur nécessité dans la foulée de compressions budgétaires.

« Ça n'a aucun bon sens. C'est de l'argent public dilapidé. Il n'y a pas un être humain qui ferait ça avec sa propre maison, avec son propre argent. Quand c'est l'argent des autres, ça semble plus facile à faire, en particulier ici pour l'Université Laval », soutient M. Zubrzycki.

L'Université Laval justifie son investissement en soulignant que la construction de l'ancien kiosque remontait à 20 ans.

Les besoins des étudiants universitaires ont beaucoup évolué et l'ancien kiosque était exigu et peu visible, selon la direction.

L'Université maintient que le nouveau kiosque est mieux adapté et permet d'offrir des services à toute la communauté universitaire.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque