Retour

Un mandat de grève pour des CPE de Québec–Chaudière-Appalaches

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des centres de la petite enfance de Québec-Chaudière-Appalaches ont voté samedi à 96 % en faveur d'un mandat de grève.

Une banque de six journées de grève sera constituée et elle pourra être utilisée au moment où le syndicat le jugera opportun.

Ils exigent de meilleures conditions de travail, meilleurs salaires et la consolidation des CPE. Ils estiment entre autres que les CPE sont aujourd'hui désavantagés au profit des garderies privées.

« Dans cette négociation, les demandes des employeurs comportent des reculs importants, non seulement dans les conditions de travail des salariés, mais aussi pour la qualité des services offerts aux enfants », a commenté la présidente du syndicat et membre du comité national de négociation des CPE, Louise Labrie.

Les travailleuses sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015 soit depuis deux ans et demi. Ce syndicat représente plus de 1500 membres dans 58 CPE des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine