Retour

Un massothérapeute condamné à 30 mois de prison

Le massothérapeute Rénald Lambert a été condamné à une peine de deux ans et demi de prison mercredi au palais de justice de Québec pour des agressions sexuelles commises sur quatre clientes.

La juge Hélène Bouillon a entre autres pris en considération le nombre de victimes et le fait qu'il ait récidivé après avoir été congédié une première fois.

L'homme de 48 ans est un ancien employé de l’Amerispa et du SkySpa, deux établissements situés dans le secteur de Sainte-Foy, à Québec. Durant son procès, il soutenait avoir touché par accident le pubis d'une cliente de 19 ans. La juge n'a pas cru cette explication de Rénald Lambert.

À la suite de cet événement survenu en décembre 2015, l'enquête policière avait permis d'identifier trois autres clientes du massothérapeute qui n'avaient pas osé porter plainte jusqu’alors.

Les jeunes femmes ont raconté leur inconfort lorsque le massothérapeute s'est attardé à leurs parties intimes.

Version « invraisemblable »

Au cours de son procès, Lambert a prétendu qu'il ne se souvenait pas avoir massé ces plaignantes. Il a juré ne pas avoir eu de gestes inappropriés envers elles.

Durant le procès, la juge Bouillon avait qualifié le témoignage de Lambert de « peu fiable et non crédible ». Elle trouvait « invraisemblable » la version du massothérapeute, qui soutenait notamment avoir touché par accident le clitoris d'une des victimes parce qu'il avait mis trop d'huile et perdu pied.

En revanche, la juge Bouillon a indiqué que les jeunes femmes avaient témoigné avec précision et honnêteté.

Le procureur de la Couronne, Régis Juneau-Drolet, qui réclamait une peine de 30 à 36 mois d'emprisonnement, se dit satisfait de la peine imposée au Drummondvillois.

Avec les informations de Yannick Bergeron

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine