Retour

Un médecin accusé d'agressions sexuelles radié temporairement

Un médecin de famille de Montmagny, Jean-François Rancourt, est radié temporairement par le Collège des médecins. L'homme de 56 ans fait face à 10 chefs d'accusation d'agression sexuelle sur des patientes.

Dans l'intérêt du public, le Collège des médecins a décidé de suspendre le droit d'exercer du médecin en attendant qu'il subisse son procès. L'ordre professionnel juge « inquiétantes et graves » les accusations déposées contre le médecin.

Le 26 mai dernier, Jean-François Rancourt s'est également reconnu coupable d'inconduite sexuelle sur une autre patiente. Depuis ce temps, six femmes ont porté plainte pour des gestes similaires auprès de l'ordre professionnel.

Les gestes inappropriés à l'endroit des plaignantes de 20 à 40 ans ce seraient produits entre 2012 et le mois de mai dernier. Le Dr Rancourt aurait notamment « posé ses mains à des endroits où cela n'était pas justifié lors d'examens médicaux », peut-on lire dans la décision du Collège des médecins.

L'omnipraticien a été remis en liberté en juillet moyennant un engagement de 10 000 $. Il doit revenir devant le tribunal le 8 septembre prochain.

Plus d'articles

Commentaires