Un motoneigiste qui conduisait trop vite est acquitté de conduite dangereuse causant des lésions.

Le soir du 5 février 2011, Lionel Charest roulait à plus de 100 km/h sur un sentier de Saint-Augustin-de-Desmaures lorsqu'il a fauché un groupe de motoneigistes arrivant en sens inverse. Trois personnes ont subi diverses fractures.

La juge Chantale Pelletier convient que l'homme alors âgé de 28 ans a fait preuve d'imprudence.

« Il aurait dû diminuer sa vitesse. Mais l'imprudence qui peut entraîner la responsabilité civile n'est pas criminelle », tranche toutefois la juge Pelletier.

Lionel Charest est donc acquitté, mais devra revenir devant les tribunaux. Les trois victimes ont entamé des poursuites civiles contre lui, dont le montant total s'élève à plus de 2 millions $.

Une des victimes, Roland Gingras, était d'ailleurs sur place pour entendre le verdict. Il est sorti déçu de la salle d'audience. « Quand tu sautes dans les airs comme ça et que tu ne vois pas où tu vas, je pense que c'est de la négligence », a-t-il lancé.

Roland Gingras ne travaille plus depuis les événements, puisqu'il a perdu la motricité de son bras et de sa main droite. Il a aussi eu des côtes et une jambe fracturées lors de la collision.

D'après les informations de Yannick Bergeron

Plus d'articles

Commentaires