Après le piano jaune sur la 3e Avenue à Limoilou, un piano vert fait son apparition dans le secteur Maizerets à Québec. Les instigateurs de cette nouvelle place publique souhaitent ainsi insuffler un peu de dynamisme dans ce secteur qui en a grand besoin.

Un texte de Stéphanie Tremblay

Les pianistes en herbe pourront laisser libre cours à leurs talents à l'intersection du chemin de la Canardière et de la rue Maufils. Le projet a vu le jour grâce à des gens d'affaires et des commerçants du quartier, appuyé par le fondateur du portail Internet Monlimoilou.com, Arnaud Bertrand.

C'est lui le grand maestro. Le succès remporté par le stationnement pour piétons qu'il a mis en place sur la 3e Avenue en 2014 lui a donné l'envie de faire vivre l'aventure musicale à un autre secteur. Le quartier Maizerets était l'endroit tout désigné.

Commerçants emballés

Les gens d'affaires du secteur ne se sont pas fait prier trop longtemps pour s'impliquer. Le propriétaire du restaurant Le Shady, Patrick Pépin, a mis la main à la pâte pour redonner vie au piano. L'instrument est installé juste en face de son commerce.

Le piano a été peint en vert et un tronc d'arbre est utilisé en guise de banc d'appoint. Patrick Pépin est convaincu que la place publique aura un effet bénéfique, non seulement pour les affaires, mais aussi pour la vie de quartier.

L'investissement financier est minime : 2000 $ seulement. Les passants qui désirent pianoter peuvent s'exécuter tous les jours, pourvu que la température le permette.

Déjà, le piano vert attire l'oeil des curieux et des mélomanes. Pierre Langevin est l'un de ceux-là. « Ça crée de l'ambiance et de l'atmosphère. Ça crée des attroupements. »

Les instigateurs du projet ont des idées plein la tête pour le futur. Des pianos pourraient s'ajouter dans d'autres quartiers, Saint-Sauveur par exemple.

Plus d'articles

Commentaires