Retour

Un nouveau service téléphonique en santé animale

Un nouveau service téléphonique en santé animale offert par CAA-Québec est accueilli avec scepticisme par l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec.

Un texte de Camille Simard

Depuis quelques semaines, des clients du CAA-Québec qui bénéficient d'une assurance-habitation ont accès par téléphone à des techniciens en santé animale ou des vétérinaires, entre 7 h et 22 h.

« Le client peut appeler pour demander des conseils sur la santé de son chat, de son chien, des conseils sur la nutrition, ou si on a une réaction allergique, les experts au bout du fil sont là », explique Pierre-Olivier Fortin, porte-parole du CAA-Québec.

Selon un sondage mené auprès de ses membres, l'organisme a réalisé que 40 % des membres possèdent un animal de compagnie. Le tiers des membres a précisé avoir peu de ressources pour s'occuper de leur animal.

« Prudence », dit l'Ordre des médecins vétérinaires

L'ordre des médecins vétérinaires accueille avec grande prudence ce nouveau service. Selon la porte-parole, la Dre Caroline Kilsdonk, un service téléphonique comporte son lot de limites.

« On ne peut pas poser de diagnostic sur un animal sans l'avoir vu et examiné en personne. Si on commence à entrer dans des zones grises où les gens décrivent des symptômes à distance, à ce moment-là, il y a des balises claires qui existent dans notre profession », explique la porte-parole.

Le CAA-Québec assure qu'il s'agit avant tout d'un service-conseil au même titre qu'Info Santé 811.

« Info Santé n'est pas offert par des médecins, c'est avant tout un service-conseil, quelle est la façon de se comporter comme propriétaire animal. Si il y a un problème plus sérieux, les médecins vont inviter les clients à consulter » rétorque Pierre-Olivier Fortin.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine