Retour

Un pas de plus vers Équipe Canada pour Elizabeth Giguère

La hockeyeuse Elizabeth Giguère vient de franchir un pas de plus vers son rêve : porter un jour les couleurs de l'équipe canadienne senior de hockey féminin.

Alors que Hockey Canada évalue son personnel, à moins de deux ans des Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang, en Corée du Sud, la hockeyeuse de Québec vient d'apprendre qu'elle fera partie de l'équipe qui représentera le Canada à la Coupe Nations, en janvier prochain, en Autriche.

Ce tournoi de quatre jours rassemble l’équipe canadienne féminine de développement et les équipes nationales de l’Allemagne, l'Autriche, la Finlande, la République tchèque, la Russie, la Suède et la Suisse.

« À chaque étape que tu franchis, à chaque porte que tu franchis, c'est un pas dans cette direction-là. C'est excitant de penser qu'un jour, je pourrais peut-être [être sélectionnée], même si c'est gros encore... un jour! », raconte la joueuse de 19 ans.

Ce jour n'est peut-être pas si loin, croit Pascal Dufresne, l'entraîneur de Elizabeth Giguère chez les Titans du Cégep de Limoilou.

L'attaquante possède un talent offensif hors du commun, une denrée rare au pays, estime Dufresne.

« J'ai fait le tour du Canada, j'ai vu des matchs, je suis allé dans des championnats canadiens. Une joueuse comme Elizabeth, il y en a très peu, peut-être deux ou trois dans son groupe d'âge à travers le Canada. Elle a une particularité à elle et je pense que [les gens de] Hockey Canada sont conscients qu'ils ont besoin d'une fille comme ça autour de l'équipe. »

29 points en huit matchs

Après avoir raté un mois d'activité en raison d'une blessure à un genou, Elizabeth Giguère est revenue en force.

À sa dernière saison dans les rangs collégiaux, elle a inscrit 29 points en huit matchs jusqu'à maintenant. Ces statistiques la placent dans une classe à part, mais ce n'est surtout pas Elizabeth qui va s'enorgueillir de ses succès. Elle préfère rappeler que son équipe n'a subi qu'une seule défaite cette saison, en tirs de barrage.

« Ça se passe vraiment bien pour toute l'équipe. On a eu un faux-pas au début de l'année, mais depuis ce temps-là, on n'a pas perdu en tournoi, on n'a pas perdu après ça durant la saison, puis ça va vraiment bien pour l'équipe, statistiquement aussi, je suis bien contente! »

Difficile de lui demander d'en faire plus sur la glace, ses entraîneurs souhaitent qu'elle développe son leadership. C'est pourquoi on l'a nommée capitaine de l'équipe des Titans cette année.

« [Sur la glace], je pense qu'elle a atteint des sommets au niveau collégial qui sont durs à dépasser. On veut vraiment qu'elle soit une meilleure athlète au niveau du leadership ou de l'encadrement de l'équipe. Je pense que ce sont des outils qui vont l'aider dans le futur », explique Pascal Dufresne.

Vers la NCAA

En attendant l'appel tant attendu de Hockey Canada, Elizabeth Giguère a pris la décision de poursuivre son développement dans les rangs universitaires américains la saison prochaine. Les offres étaient nombreuses. Elle a accepté celle des Golden Knights de l'Université Clarkson dans la NCAA.

« Ç’a été très déchirant de choisir entre le Québec et les États-Unis. Mais, j'ai hâte de vivre cette expérience-là », dit-elle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité