Retour

Un peloton relevé pour le Grand Prix cycliste de Québec

Le départ du Grand Prix cycliste de Québec a été donné à 11 h ce matin sur la Grande Allée. Les 168 participants doivent parcourir à 16 reprises une boucle de 12,6 kilomètres dans les rues du Vieux-Québec.

Le vice-président des Grands Prix de Québec et de Montréal, Marcel Leblanc, s'attendait à une compétition particulièrement relevée cette année.

« On a un super peloton. Chacune des équipes a envoyé un groupe de coureurs capables de gagner la course. Je dirais que cette année, j'ai de la misère à faire une prédiction pour dire qui va gagner la course », dit-il.

Plusieurs équipes ont emmené leurs meilleurs coureurs qui participeront dans deux semaines aux Championnats du monde, à Richmond, en Virginie.

Des champions en piste

Le Canadien Ryder Hesjedal, qui a remporté le Tour d'Italie en 2012, le champion du monde en titre, Michal Kwiatkowski, et Robert Gesink, 6e au Tour de France et vainqueur à Québec en 2013, ont pris le départ.

D'autres anciens gagnants de la compétition étaient aussi présents, dont le Français Thomas Voeckler et le Belge Philippe Gilbert. Voeckler a remporté le tout premier Grand Prix de Québec en 2010, tandis que Gilbert a triomphé l'année suivante.

Le Québécois Hugo Houle, gagnant de la médaille d'or au contre-la-montre lors des Jeux panaméricains à Toronto cet été, était aussi de la partie.

Pour les spectateurs, des écrans géants permettaient de suivre la course en direct sur la Grande Allée, notamment. La course a été télédiffusée dans plusieurs pays.

C'est le Colombien Rigoberto Uran qui a remporté l'épreuve en 5h 9min 46s.

D'importantes modifications à la circulation et au stationnement sont en vigueur toute la journée dans les secteurs du Vieux-Québec, des plaines d'Abraham et du boulevard Champlain.

Plus d'articles

Commentaires