Retour

Un père endeuillé en croisade pour améliorer la sécurité sur la route 279

Trois semaines après l'accident qui a tué une mère et sa fillette de 9 ans sur la route 279 à Beaumont, près de Lévis, le père d'une victime ayant péri exactement au même endroit en 2005 réclame une fois de plus une amélioration de la sécurité dans ce secteur.

Alain Patry, le père d'Annick Patry, a décidé de revenir à la charge auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Dix ans après que sa fille de 17 ans eut trouvé la mort à l'intersection de la route 279 et du chemin Saint-Roch, Alain Patry déplore que très peu de choses aient été faites jusqu'à maintenant pour améliorer la sécurité dans ce secteur de Beaumont.

À l'instar de plusieurs citoyens de Beaumont, il souhaite que la limite de vitesse, qui est présentement de 90 km/h, soit abaissée à 50 km/h.

« Tu meurs à moitié, toi aussi »

Alain Patry déplore que le ministère minimise le risque d'accident dans le secteur où sa fille est morte en 2005. Des drames comme celui qu'il a vécu il y a 10 ans, tout comme celui d'il y a trois semaines, laissent des traces indélébiles auprès des proches, raconte-t-il.

« Il y a des dommages collatéraux à ça. Les statistiques rendent juste les gens qui meurent, mais autour des gens qui meurent, il y en a d'autres qui meurent un peu [...] Tu meurs à moitié, toi aussi, pendant un maudit bon bout là. »

Alain Patry dit avoir observé plusieurs situations dangereuses à l'intersection de la route 279 et du chemin Saint-Roch.

Après avoir pris plusieurs photos, il compte les présenter au MTQ et à la municipalité de Beaumont, avec l'espoir de faire bouger les choses.

Rappelons qu'à la suite de l'accident survenu cet été, le MTQ a posé une première série d'actions pour tenter d'améliorer la sécurité à l'intersection de la route 279 et du chemin Saint-Roch.

Un radar pédagogique mobile, indiquant la vitesse réelle des automobilistes, a notamment été installé pendant deux semaines. Des panneaux d'interdiction de stationner ont aussi été installés.

Ces modifications ont été apportées à la suite d'une rencontre entre le Comité vision sécurité de la route 279, des élus de Beaumont, des représentants du ministère des Transports et du bureau de la ministre et députée de la circonscription, Dominique Vien.

Plus d'articles

Commentaires